Royaume-Uni : une épidémie "hors de contrôle"

Le Royaume-Uni a vécu sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie : 1 325 personnes sont mortes en 24 heures. Le maire de la ville parle d'une épidémie "hors de contrôle", les hôpitaux sont submergés.

Franceinfo

Allie Sherlock, mère de famille, tient à témoigner malgré son état. Depuis son lit d'hôpital où elle se trouve depuis deux semaines, elle explique : "Je ne me sens vraiment, vraiment, pas bien. J'ai peur. J'ai vu deux personnes mourir sur les lits à côté de moi." À Londres, jamais la pression n'avait été aussi forte sur les hôpitaux. Dans les couloirs, le personnel soignant, épuisé, craque. "On ne sait pas qui aider en premier. Les patients perdent la vie à une vitesse dramatique et ce ne sont même pas les personnes âgées", témoigne, en larmes, une infirmière.

Pénurie de personnel soignant

En plus du manque de lit, la saturation des hôpitaux s'explique également par la pénurie de soignants. Certains ont été touchés par le Covid-19, comme cette infirmière qui travaillait aux urgences avant d'y être soignée : "Je veux aider, je ne sais pas quand je le pourrais. Je suis une simple patiente, je ne sers à rien." Rien n'arrête l'épidémie au Royaume-Uni, ni le reconfinement ni la campagne de vaccination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un malade du Covid-19 arrive au Royal London Hospital, à Londres (Royaume-Uni), le 8 janvier 2021.
Un malade du Covid-19 arrive au Royal London Hospital, à Londres (Royaume-Uni), le 8 janvier 2021. (BEN STANSALL / AFP)