Royaume-Uni : pour éviter les pénuries, les travailleurs de l'alimentaire considérés comme cas contacts exemptés d'isolement

Le Royaume-Uni connaît une explosion des contaminations liée au variant Delta, provoquant le placement en quarantaine de centaines de milliers de cas contacts et entravant l'activité économique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un caissier dans un supermarché Tesco à Londres, le 5 mai 2020. (JUSTIN TALLIS / AFP)

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi 23 juillet que plus de 10 000 travailleurs et travailleuses du secteur alimentaire seraient exemptés d'isolement en cas de contact avec un malade du Covid-19. Le but est simple : limiter les problèmes d'approvisionnement au Royaume-Uni, en pleine flambée des contaminations. Dès cette semaine, certains de ces employés pourront échapper à un isolement de dix jours à condition de présenter quotidiennement un test négatif, quel que soit leur statut vaccinal.

Le Royaume-Uni connaît une explosion des contaminations liée au variant Delta, provoquant le placement en quarantaine de centaines de milliers de cas contacts et entravant l'activité économique. Après la publication dans la presse d'images de rayons vides dans certains supermarchés, faisant craindre des pénuries, le gouvernement était pressé d'agir. Ce phénomène a été baptisé "pingdemic", jeu de mot entre "ping" (recevoir une notification de l'application de traçage) et "epidemic" (épidémie).

Des exemptions plus limitées sont prévues dans d'autres secteurs, comme les services de santé, les transports et l'énergie, pour les personnes totalement vaccinées présentant un test négatif qui auront été spécifiquement désignées par leur employeur. A partir du 16 août, le gouvernement prévoit de supprimer l'obligation de s'isoler pour les cas contacts totalement vaccinés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.