Pomme de terre : les producteurs croulent sous les stocks

Quasiment tous les secteurs économiques ont été touchés par la crise sanitaire du Covid-19. Celui de la culture de la pomme de terre a désespérément besoin d'aide.

France 2

Plus de frites consommées à la cantine ou au restaurant, des tonnes de stock invendus et c'est toute une filière pomme de terre qui est en détresse. Un résumé quelque peu exagéré mais qui représente bien les difficultés économiques des agriculteurs de pomme de terre, perturbés par la crise sanitaire du Covid-19"Il nous reste environ 150 tonnes à mettre en sac, je n'ai pas ce que l'on en fera", constate Emmanuel Leclercq, un agriculteur de Comines (Nord), un peu dépité devant des piles de pommes de terre invendues. Il fait face à des tas de plusieurs mètres de haut. Ces pommes de terres n'ont malheureusement presque plus aucune valeur.

"On ne plante pas pour jeter une production"

Pour Emmanuel Leclercq, qui fournit des industriels afin qu'ils produisent des frites, la fermetures des cantines et des restaurants liés au Covid-19 est un désastre. "On a planté au mois d'avril 2019, donc cela fait un an que l'on suit ces pommes de terre. On ne plante pas pour jeter une production. Moi, quand on me dit qu'il faut les donner aux bêtes, cela me désespère", indique t-il. Cette non-récolte correspond à une perte financière d'au moins 30 000 euros. Pour tenter d'écouler une partie des stocks, toute la famille Leclercq emballe et vends son surplus directement à la ferme, à prix cassé : 20 centimes le kilo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Quasiment tous les secteurs économiques ont été touchés par la crise sanitaire du Covid-19. Celui de la culture de la pomme de terre a désespérément besoin d\'aide.
Quasiment tous les secteurs économiques ont été touchés par la crise sanitaire du Covid-19. Celui de la culture de la pomme de terre a désespérément besoin d'aide. (FRANCE 2)