Pass vaccinal : Olivier Véran "demandera aux sénateurs" de revenir sur le conditionnement du dispositif à un nombre d'hospitalisations

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Les Sénateurs ont instauré dans le projet de loi sur le pass vaccinal une mesure prévoyant l'extinction automatique du dispositif en-dessous d'un certain seuil d'hospitalisation. Olivier Véran assure mercredi que le gouvernement ne souhaite pas garder cette disposition.

"Je demanderai aux sénateurs de retirer" de leur version du projet de loi instaurant le pass vaccinal le mécanisme qui prévoit son extinction automatique, a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, mercredi sur franceinfo. Ce mécanisme, voté par le Sénat lors de l'examen du texte, fait disparaître automatiquement le pass vaccinal lorsque le nombre de patients hospitalisés pour cause de Covid-19 est inférieur à 10 000 au plan national.

"Je comprends l'esprit [de ce mécanisme], mais ça nous met pieds et poings liés face à des situations imprévues qui pourraient apparaître et Omicron nous l'a montré", a-t-il justifié. "Imaginez qu'on ait 9 000 patients à l'hôpital et qu'on ait un variant qui arrive et qui circule à une vitesse flamboyante [...]. On serait en incapacité de remettre le pass", a-t-il ajouté.

"La loi, de toute façon, nous contraint - et c'est bien notre intention - à suspendre tous ces dispositifs dès lors que l'urgence sanitaire n'est plus une évidence", a assuré Olivier Véran. Le pass vaccinal "sera de toute façon limité dans le temps" car "la loi nous y oblige. Le pass vaccinal va de pair avec l'urgence sanitaire", a-t-il insisté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.