Un réseau de 62 000 faux pass sanitaire démantelé entre Lyon, Paris et Poitiers

Cinq personnes ont été interpellées mardi et mercredi par la gendarmerie nationale. Elles sont soupçonnées d'avoir usurpé l'identité de médecins pour produire des faux pass sanitaires.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un téléphone connecté à TousAntiCovid est posé sur un pass sanitaire, le 6 janvier 2022 (illustration). (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

Cinq personnes ont été interpellées mardi 25 et mercredi 26 janvier par les gendarmes dans les secteurs de Poitiers et Lyon, dans le cadre d'une enquête sur un trafic de 62 000 faux pass sanitaires, indique la gendarmerie nationale dans un communiqué. Trois des mis en cause, âgés de 22 à 29 ans, sont soupçonnés d’être des pirates informatiques et d'avoir usurpé l'identité de 35 médecins dans toute la France pour créer des certificats de vaccination frauduleux. Ils les revendaient ensuite directement à leurs bénéficiaires ou à des complices faisant office de revendeurs.

L'enquête est menée conjointement par les gendarmes de la section de recherches de Poitiers, de l’Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) et du Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace (Comcybergend) sous la direction d’une juge d’instruction du pôle cybercriminalité du tribunal judiciaire de Paris.

Le parquet de Paris indique que cette information judiciaire est ouverte depuis le 15 décembre 2021 dans ce dossier, pour "accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données", "instruction de données" dans un tel système, "faux" et "usage de faux administratifs", "détention de faux administratifs", "blanchiment aggravé" et "association de malfaiteurs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.