Pass vaccinal : l'Assemblée nationale s'embrase après les propos d'Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Pass vaccinal : l'Assemblée nationale s'embrase après les propos d'Emmanuel Macron
Article rédigé par
C.Méral, C.Ricco - France 2
France Télévisions

"Indignes", "vulgaires", ou "sidérants" sont les propos utilisés par plusieurs membres de la classe politique pour qualifier les propos d'Emmanuel Macron, qui a affirmé vouloir "emmerder" les non-vaccinés.

À l'Assemblée nationale, il est deux heures du matin, et les députés sont en pleine séance de débat sur le pass vaccinal, lorsqu'ils prennent connaissance des propos d'Emmanuel Macron sur les Français non-vaccinés. "Chacun conviendra que les conditions d'un travail serein ne sont pas réunies. La séance est levée", finit par déclarer le vice-président LR à l'Assemblée nationale, face à l'indignation générale des politiques présents.

Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse indignés face aux propos du président

Dans son entretien dédié au Parisien et publié mardi 4 janvier, Emmanuel Macron a déclaré que son objectif était d'"emmerder" les non-vaccinés. "Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n'est pas un citoyen", a-t-il confié dans les colonnes du journal. Plusieurs de ses opposants se sont publiquement indignés face à ces propos, comme Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, et Valérie Pécresse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.