Pass sanitaire : un sésame obligatoire pour certains salariés à partir du 30 août

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Certains salariés en contact avec du public n'ont plus que cinq jours pour se préparer à présenter un pass sanitaire pour pouvoir travailler. Reportage dans un parc d'attraction de l'Oise.
FRANCE 2
Article rédigé par
P-L.Monnier, A.Sylvain, A.Etienne, R.Massini, J-A.Balcells, P.Goldmann, X.Roman - France 2
France Télévisions

Certains salariés en contact avec du public n'ont plus que cinq jours pour se préparer à présenter un pass sanitaire pour pouvoir travailler. Reportage dans un parc d'attraction de l'Oise.

Dans cinq jours, les salariés d'un parc d'attraction de l'Oise devront présenter un pass sanitaire pour pouvoir travailler. Cela ne pose pas de problème à certains salariés, mais une saisonnière qui refuse le vaccin devra par exemple se faire tester avant d'aller travailler à partir du 30 août. "Ça ne me dérange pas, c'est quelque chose de rapide, en quinze minute j'ai la réponse", explique Emma Arlounin. 

Des suspensions en cas de refus

150 salariés sont concernés, et selon le directeur, tous devraient jouer le jeu. "Mais si d'un seul coup la personne me dit 'je ne veux plus me faire tester', ou si elle refuse de présenter son pass sanitaire, je serai obligé de lui dire que je ne peux pas travailler avec elle, et de lui proposer de prendre ses jours de vacances", affirme Antoine Lacarrière. Ce dernier assure que dans ce cas-là, le salarié devra "se séparer de nous, mais nous ne demanderons pas aux gens de partir". Mais les travailleurs qui refusent le pass sanitaire pourront être suspendus par leur employeur. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.