Pass sanitaire : les Français de l'étranger vont pouvoir en obtenir un sous conditions

La demande peut être envoyée dès ce lundi 2 août et concerne les Français qui ne résident pas dans l'Union européenne.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Scan du QR code d'un pass sanitaire. (LISE ROOS WEIL / RADIO FRANCE)

Les Français de l'étranger vont pouvoir obtenir leur pass sanitaire à partir de 14 heures lundi 2 août, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Il leur suffira d'envoyer un mail avec leurs preuves de vaccination à une adresse communiquée par le ministère. Seuls les expatriés qui ne résident pas dans l'Union européenne sont concernés. Le pass sanitaire européen fonctionne en effet en France.

Pour ceux qui vivent dans le reste du monde, il existe deux cas de figure. Ceux qui ont reçu un vaccin reconnu dans l'hexagone (Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) doivent envoyer un mail au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. L'adresse mail diffère selon qu'on réside en Amérique, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient ou en Océanie.

Uniquement pour les vaccins homologués en France

À ce mail, il faut joindre un justificatif de domicile, une pièce d'identité et une preuve de vaccination. Après réception, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères renvoie un QR code qu'il suffit de scanner ou d'imprimer pour pouvoir utiliser son pass sanitaire et ainsi ne pas avoir à faire de test tous les deux jours.

"Dans un premier temps, ce dispositif est réservé aux personnes déjà présentes sur le territoire national ou arrivant d'ici au 31 août. Les demandes concernant une arrivée postérieure à cette date seront prises en compte ultérieurement", a précisé le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères dans un communiqué lundi après-midi. "Jusqu'au 30 septembre 2021, le pass santiaire n'est pas exigé pour les mineurs de 12 à 17 ans. Par ailleurs, les mineurs de moins de 12 ans ne sont pas soumis à l'obligation de pass sanitaire", peut-on également lire dans ce document.

Le problème reste entier pour tous les expatriés qui ont reçu des vaccins qui ne sont pas reconnus en France, comme le vaccin russe ou le vaccin chinois. Pour eux, le gouvernement envisage une troisième dose d'un vaccin ARN (Pfizer/BioNTech ou Moderna) pour leur donner accès à ce pass sanitaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.