Pass sanitaire : l'Assurance maladie a recensé environ 36 000 QR codes frauduleux

L'organisme a par également précisé jeudi, lors d'une conférence de presse, qu'il collaborait avec les services de police et de justice pour lutter contre la fraude aux attestations de vaccination.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Présentation d'un pass sanitaire dans les Côtes-d'Armor, le 11 septembre 2021. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)

Trente-six mille. C'est environ le nombre de pass sanitaire frauduleux qui circulent actuellement sur le territoire national, a appris franceinfo auprès de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), jeudi 23 septembre. 

La Cnam affirme avoir reçu 262 réquisitions des autorités depuis le mois de juin, qui portent sur 14 centres de vaccination, 138 professionnels de santé et 35 709 assurés, selon un décompte arrêté mardi. Cela représente "six à dix réquisitions par jour depuis la fin du mois d'août", précise l'organisme, qui a tenu une conférence de presse, jeudi. Il affirme "collaborer activement avec les services de la police et de la justice pour lutter contre la fraude aux attestations de vaccination".

S'y ajoutent les "suites contentieuses" à l'initiative des caisses locales, qui ont lancé 83 procédures (plaintes, signalements aux procureurs ou aux ordres professionnels) visant 31 soignants, 23 autres personnes "ayant contribué à la fraude" et 253 bénéficiaires potentiels.

Les délits liés aux "attestations frauduleuses de vaccination" sont passibles de lourdes sanctions : jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende pour les faussaires, 3 ans et 45 000 euros pour les utilisateurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.