Pass sanitaire : comment l'hôpital va-t-il s'organiser ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : comment l'hôpital va-t-il s'organiser ?
France 3
Article rédigé par
C.Fouchard, V.Lemiese, S.Sturtzer - France 3
France Télévisions

Le pass sanitaire ne fera pas obstacle à l'accès aux soins. C'est la promesse du ministre de la Santé, Olivier Véran. Il répond à la crainte exprimée par les soignants. Dès lundi 9 août, il sera obligatoire pour les patients et les visiteurs.

Le 9 août, le pass sanitaire sera effectif dans tous les hôpitaux. Patients ou simples visiteurs, tout le monde est concerné. Au centre hospitalier de Haguenau (Bas-Rhin), la nouvelle est bien accueillie. La mise en œuvre sera progressive. Pendant une semaine, l'accent sera mis sur la pédagogie. Objectif pour l'hôpital : faire comprendre aux visiteurs l'utilité du pass sanitaire. À compter du 16 août, deux agents d'accueil seront chargés du contrôle des pass.

Urgences prises en charge même sans pass

"Nous auront un système de filtrage, mais encore très orienté sur la pédagogie, avec des personnes qui seront en charge de vérifier le pass sanitaire", explique Matheu Rocher, directeur. Pour le Conseil constitutionnel, l'application du pass sanitaire à l'hôpital ne doit pas faire obstacle à l'accès aux soins. Même sans présenter de pass, les urgences seront prises en charge. "Quand un patient arrive en situation d'urgence, nous le prenons en charge", temporise Jérôme Schlegel, responsable des urgences. Et tous les soignants devront être vaccinés à compter du 15 septembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.