Faux pass sanitaires : deux ex-employées du vaccinodrome de Bordeaux condamnées à de la prison avec sursis

Les deux femmes étaient jugées pour la vente de dizaines de faux pass sanitaires à Bordeaux. Elles ont écopé réspectivement de dix mois et de trois mois de prison avec sursis vendredi. 

Article rédigé par
avec France Bleu Gironde - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le vaccinodrome de Bordeaux-Lac, le 14 avril 2021.  (CLEMENTINE VERGNAUD / RADIO FRANCE)

Deux ex-employées d'un vaccinodrome de Bordeaux ont été condamnées ce vendredi 14 janvier dans la soirée par le tribunal de la capitale girondine à de la prison avec sursis, pour avoir vendu une dizaine de faux certificats de vaccination, rapporte France Bleu Gironde. L'affaire, une des premières de ce type, avait éclaté en août 2021.

La première jeune femme écope de dix mois de prison avec sursis et 1 750 euros d'amende, car elle aurait réalisé la majorité des faux certificats. Elle a été jugée en son absence, à l'isolement car atteinte du Covid-19.

L'autre ex-employée, qui n'a édité que deux faux pass sanitaires remis à sa complice, est condamnée à trois mois de prison avec sursis et 350 euros d'amende. Le tribunal de Bordeaux a accepté pour cette dernière que la condamnation ne soit pas inscrite sur son casier judiciaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.