DIRECT. Covid-19 en France : un Conseil de défense sanitaire se tiendra le 11 août, selon une source gouvernementale

Il est le signe que l'exécutif maintient sa "vigilance" et sa "mobilisation" face au variant Delta, explique cette même source.

Une adolescente se fait vacciner en Corse, le 22 juillet 2021.
Une adolescente se fait vacciner en Corse, le 22 juillet 2021. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un Conseil de défense sanitaire se tiendra le 11 août, a appris franceinfo, lundi 26 juillet, de source gouvernementale. Programmé au milieu de l'été, il est le signe que l'exécutif maintient sa "vigilance" et sa "mobilisation" face au variant Delta, explique cette même source. Le dernier Conseil de défense sanitaire a eu lieu le mercredi 21 juillet. Suivez notre direct.

 Le masque obligatoire sur la côte basque et dans l'Hérault. Le port du masque en extérieur redevient obligatoire sur la côte basque et dans l'Hérault, ont annoncé les autorités locales lundi, dans un contexte de dégradation de la situation sanitaire dans ces deux zones touristiques. Sur la côte basque, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a pris cette mesure au moins jusqu'au 31 août. Dans l'Hérault, le masque est de nouveau de mise jusqu'au 15 août à l'exception de six communes peu densément peuplées et des plages.

En Haute-Corse, les établissements recevant du public fermeront à minuit à partir du 1er août. Le préfet du département a annoncé lors d'une conférence de presse, lundi 26 juillet, la fermeture à minuit des établissements recevant du public, tels que les bars et restaurants, à compter du 1er août dans le département. Les événements recevant plus de 50 personnes, comme les mariages, devront être déclarés en préfecture. À partir du mardi 27 juillet, les rassemblements de plus de 10 personnes sur les plages et dans les espaces publics extérieurs seront interdits dès 21 heures. Ces mesures visent à endiguer la progression de l'épidémie de Covid-19 dans le département.

 La vaccination accélère en France. Quelque 40 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, lundi 26 juillet, a annoncé Emmanuel Macron sur Twitter. "C’est tous ensemble que nous vaincrons le virus. On continue !" a commenté le président de la République.

 Pas de licenciement pour les non-vaccinés. Il n'y aura pas de licenciement pour les personnes qui ne respecteraient pas l'obligation vaccinale liée à leur profession, mais une suspension du salaire. Ce point avait été âprement discuté. "Le Covid est temporaire, les licenciements sont définitifs", a fait valoir le rapporteur LR au Sénat, Philippe Bas.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h03 : Bonsoir @Prof inquiète. Pour l'instant, il n'a pas été question d'étendre le pass sanitaire aux enseignants, ni aux élèves. Invité du 13 heures de TF1 mercredi, le Premier ministre Jean Castex avait déclaré que "nous allons mettre le paquet dans les collèges et dans les lycées pour vacciner (...) A cette occasion, nous proposerons aux professeurs qui n’ont pas encore été vaccinés de profiter de ce dispositif".

23h01 : Bonjour. A-t-il était question de rendre obligatoire la vaccination pour les enseignants ?Passe sanitaire pour aller au cinema et au restau, quid de la salle de classe et de la cantine pour les lycéens et collégiens ? Devrons nous attendre la rentrée pour découvrir un protocole avec vaccination...

22h23 : "On va au-devant des gens en parlant gentiment, en expliquant."

"Le rempart efficace, la seule porte de sortie et qui protège les populations, c'est le vaccin", a martelé sur franceinfo Elie Azoulay, réanimateur et chef du service réanimation à l'hôpital Saint-Louis à Paris. Face à la réticence de certains patients à se faire vacciner, il constate qu'il y a "un besoin de pédagogie globale, mais aussi le besoin d'une pédagogie individuelle".

22h14 : Bientôt le cap des 50% ! Selon Santé publique France, 33 624 428 personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 49,9% de la population française totale. Au total, 40 264 973 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France (soit 59,7% de la population).

20h58 : Les autorités algériennes lèvent l'obligation pour les voyageurs de s'isoler pendant cinq jours à l'arrivée dans le pays. Dans une note datée du 25 juillet, le Premier ministre précise que "les voyageurs doivent présenter un test PCR de moins de 36 heures et se soumettre à un test antigénique à l'arrivée".

20h27 : L'Hérault adopte des mesures similaires à celles prises sur la côte basque, à savoir : le port du masque en extérieur. Dans l'Hérault, le masque est de nouveau de mise jusqu'au 15 août à l'exception de six communes peu densément peuplées et des plages. Le taux d'incidence y a plus que doublé en quelques jours et atteint désormais 470 cas sur 100 000 habitants.

20h16 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce lundi soir :

On a connu meilleur démarrage pour la France aux Jeux olympiques. Après l'argent et le bronze glanés par la judokate Sarah-Léonie Cysique et l'escrimeuse Manon Brunet, la France ne figure qu'en dixième position au tableau des nations, au terme de la troisième journée à Tokyo.

• Après l'adoption définitive du projet de loi incluant l'extension du pass sanitaire, le Conseil constitutionnel, saisi par Jean Castex, a fait savoir qu'il rendrait sa décision sur ce texte le 5 août. Les nouvelles mesures n'entreront donc pas en vigueur avant cette date.

• Au lendemain de sa décision du suspendre les activités du Parlement et de limoger le chef du gouvernement, le président tunisien, Kaïs Saïed, a annoncé le limogeage du ministre de la Défense et de la porte-parole de l'exécutif. "La France suit avec la plus grande attention l'évolution de la situation politique en Tunisie", a déclaré la porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès von der Mühll.

L'auteur de Bob Morane, Henri Vernes, est mort à 102 ans. L'écrivain belge avait créé son personnage phare en 1953. Son héros, devenu mythique, apparaît dans plus de 253 romans d'aventures teintés de science-fiction pour la jeunesse.

20h05 : Le Conseil d'Etat, saisi en référé, a rejeté les demandes d'annulation de l'extension du pass sanitaire aux lieux de culture et de loisir accueillant au moins 50 personnes. Saisi par plusieurs organisations représentant des professionnels du spectacle et des loisirs, le juge des référés du Conseil d'Etat a estimé que la reprise épidémique justifiait de telles mesures.

20h12 : Selon Santé publique France, 15 242 nouveaux cas ont été remontés sur les dernières 24 heures, soit 18 030 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours. 92 nouvelles hospitalisations ont été rapportées en 24 heures, portant à 266 le nombre de nouvelles hospitalisations par jour en moyenne sur les 7 derniers jours. Au total, 886 patients se trouvent actuellement en réanimation ou en soins intensifs.




19h53 : Le taux d'incidence est actuellement de 405 cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants dans la partie basque du département, contre 241 dans l'ensemble des Pyrénées-Atlantiques, le seuil d'alerte étant fixé à 50.

19h53 : Le port du masque en extérieur sera obligatoire jusqu'au 31 août sur une grande partie de la côte basque. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a annoncé cette mesure en raison d'une "évolution défavorable de la situation sanitaire."

19h33 : Peut-on se faire rembourser ou échanger son billet de train si l'on est testé positif au Covid-19 moins de 48h avant le départ ? "Il y aura bien échange ou remboursement du billet par la SNCF en cas de test positif empêchant d’avoir le pass sanitaire", a déclaré sur Twitter Bérangère Abba, secrétaire d'Etat à la biodiversité, interpellée à ce sujet sur le réseau social.

19h24 : Les Etats-Unis "maintiennent à ce stade les restrictions existantes" aux voyages internationaux, annonce la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki. En dépit des demandes de réciprocité émanant notamment de l'Union européenne, Washington justifie cette décision par la propagation rapide du variant Delta.

19h13 : Depuis l'adoption définitive de la loi sanitaire, l'autorisation d'un seul parent (ou titulaire de l'autorité parentale) suffit pour la vaccination des enfants de 12 ans et plus. Or, cette situation pourrait entraîner des conflits chez des couples ou entre ex-conjoints. En couple ou séparés, vous êtes en désaccord au sujet de la vaccination de votre enfant ? Votre témoignage intéresse franceinfo. Pour témoigner, rendez-vous ici.

19h16 : Bonsoir @Kat ! Depuis l'adoption définitive de la loi sanitaire, les adolescents de plus de 16 ans peuvent se faire vacciner sans l'accord de leurs parents. Quant aux plus de 12 ans, une seule autorisation suffit.

19h07 : Bonsoir Marie Adélaïde Scigacz. Pour la vaccination des ados de 17 ans, l'accord des parents ou d'un seul parent est-il nécessaire ? J'étais restée sur l'accord des 2 parents mais je viens de voir une vidéo de Brut qui dit "un seul parent".

18h57 : En déplacement à Nice, le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, a appelé les douaniers à "la plus grande rigueur" dans les vérifications sanitaires et le contrôle aux frontières des voyageurs. "Les contrôles sanitaires des personnes doivent devenir une priorité des services des douanes jusqu'à ce que la situation sanitaire soit de nouveau maîtrisée", a-t-il lancé, à quelques kilomètres de la frontière avec l'Italie.

18h52 : La Belgique vaccine depuis aujourd'hui les marins étrangers arrivant dans ses ports, annonce le ministère chargé de la mer. Cette initiative, avec des équipes médicales montant à bord des bateaux, vise à donner à "ce groupe difficile à atteindre les meilleures chances d'être vacciné", souligne un communiqué. Et ce alors que plus de 5 500 navires, employant au total quelque 80 000 marins, accostent dans les ports belges chaque année.

18h50 : La loi, adoptée hier par le Parlement, prévoit une suspension de salaire pour les employés qui ne respecteraient pas l'obligation vaccinale du fait de leur profession ou sans pass sanitaire valide. Mais cela pose quelques questions : Que se passe-t-il pour le salarié réfractaire ? Ce dernier peut-il être licencié ? Existe-t-il une autre solution ? Nous y répondons dans cet article.

18h35 : Bonsoir @Je m'interroge. Notre article apporte un peu plus de précisions. Selon les six médecins réanimateurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur responsables de services et coordonnateurs départementaux à l'origine de ces informations, 55% des malades admis en réanimation en région Paca depuis début juillet ont moins de 65 ans, et la plupart d'entre eux "n'ont pas d'antécédents médicaux".

18h35 : Je m’étonne toujours des demi informations fournies... On nous indique que sur les 51 personnes admises en réanimation en région Alpes Côte d’Azur, seulement 3 avaient un schéma vaccinal complet, mais quid de l’âge des patients et de leurs éventuelles comorbidités ? On n’en sait rien ! Cela est vraiment dommage car seules des données complètes et objectives, et non tronquées peuvent nous permettre de nous faire une opinion de la situation

18h00 : Il est 18 heures, voici les principaux titres de ce lundi 26 juillet :

On a connu meilleur démarrage pour la France aux Jeux olympiques. Après l'argent et le bronze glanés par la judokate Sarah-Léonie Cysique et l'escrimeuse Manon Brunet, la France ne figure qu'en dixième position au tableau des nations, au terme de la troisième journée à Tokyo.


• Après l'adoption définitive du projet de loi incluant l'extension du pass sanitaire, le Conseil constitutionnel, saisi par Jean Castex, a fait savoir qu'il rendrait sa décision sur ce texte le 5 août. Les nouvelles mesures n'entreront donc pas en vigueur avant cette date.


• Les opérations de recherche de l'ingénieur de SNCF Réseau enseveli, hier, dans un éboulement à Massy-Palaiseau (Essonne) ont été suspendues. L'entreprise dit préparer un plan d'intervention sécurisé pour éviter un nouvel accident sur ce chantier de forage très profond.


• La crise politique enfle à Tunis. Au lendemain de sa décision du suspendre les activités du Parlement et de limoger le chef du gouvernement, le président tunisien, Kaïs Saïed, a annoncé le limogeage du ministre de la Défense et de la porte-parole de l'exécutif.

17h23 : Sur les 51 patients admis en réanimation en Provence-Alpes-Côte d'Azur entre le 5 et le 19 juillet, "seulement trois avaient un schéma vaccinal complet", écrivent les coordonnateurs des réanimations de la région dans une tribune relayée par France Bleu. Ils font état de patients qui hésitaient ou voulaient "se donner du temps" face à la vaccination.

17h12 : Dans l'unité Covid du CHU de Nice, les hospitalisations augmentent chaque jour. Un patient de 39 ans, non vacciné mais "pas anti vaccin", explique qu'il avait voulu "retarder l'échéance par peur d'une piqûre, tout simplement".




17h04 : Conséquence logique du pass sanitaire, les pharmacies font face à "une explosion de demandes" de tests de dépistage, selon la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France. "On était sur un schéma de 800 000 tests par semaine et on va passer, à mon sens, à plusieurs millions", estime son président, Philippe Besset.

16h58 : Un avant-goût du mois d'août. En Normandie, des restaurants ont accepté d'expérimenter le dispositif du pass sanitaire. "Quand on demande le pass sanitaire, parfois, les clients décident de ne plus venir", constate un gérant, qui redoute "un mois d'août très compliqué".




16h14 : "C'est comme si on nous avait coupé les jambes."

Cette productrice de cinéma se dit "sidérée" par la chute de fréquentation de 70% observée dans les salles, mercredi, lors de la mise en place du pass sanitaire. "On se demande si ça ne vaut pas mieux de garder les salles fermées", dit-elle, malgré la nécessité de redonner aux spectateurs "le goût du cinéma".

16h06 : Selon un décompte réalisé par France Bleu, le port du masque en extérieur est désormais obligatoire dans 20 départements, pour tout ou partie de leur territoire. Les derniers départements venus s'ajouter à cette liste sont la Loire-Atlantique, les Alpes-Maritimes, la Gironde et la Haute-Corse.

16h02 : Pour éviter de nouvelles flambées de cas, le gouvernement néerlandais interdit jusqu'au 1er septembre les événements se tenant sur plus de 24 heures. Les éditions 2021 de festivals de musique internationalement connus tels que Lowlands, Mysteryland et Down the Rabbit Hole, prévues en août, sont donc annulées.

14h29 : C'est une décision sans précédent au Vietnam. Les plus de 10 millions d'habitants d'Ho Chi Minh-Ville vont être soumis à un couvre-feu. Cette mesure s'ajoute à des restrictions de déplacements drastiques imposées depuis plus de deux mois dans la capitale économique du pays.

14h39 : Histoire d'avoir les idées au clair avant la sieste (veinards), voici les principaux titres de ce lundi :

• Après l'adoption définitive du projet de loi incluant l'extension du pass sanitaire, le Conseil constitutionnel, saisi par Jean Castex, a fait savoir qu'il rendrait sa décision sur ce texte le 5 août. Les nouvelles mesures n'entreront pas en vigueur avant cette date.


• Face à un taux d'incidence "quatre fois" supérieur à la moyenne nationale, la préfecture de la Haute-Corse a annoncé de nouvelles restrictions concernant notamment le port du masque en extérieur ou les horaires d'ouverture des bars et restaurants.


La France a annoncé l'envoi de deux Canadair en Italie pour aider les autorités à combattre le feu qui ravage l'ouest de la Sardaigne, où l'état de calamité a été décrété. Plus de 20 000 hectares de forêt, d'oliveraies et de cultures sont déjà partis en fumée.


Après l'argent et le bronze glanés respectivement par la judokate Sarah-Léonie Cysique chez les - 57 kilos et l'escrimeuse Manon Brunet au sabre, la France figure en dixième position au tableau des médailles. Les épreuves continuent dans notre direct.

14h39 : Le directeur du parc d'attractions Walygator (Moselle) a été saisi à la gorge puis jeté au sol, hier, par un visiteur recalé à l'entrée, faute de pass sanitaire valide, selon Le Républicain lorrain. L'homme assurait avoir terminé son parcours vaccinal. Cette agression a été condamnée par le préfet sur Twitter.

13h13 : Le préfet de Haute-Corse annonce de nouvelles restrictions dans son département, confronté à un taux d'incidence de 699, contre 166 à l'échelle nationale. Les bars et restaurants devront notamment fermer à minuit et le port du masque sera imposé en extérieur dans certaines zones.

12h48 : Pour les personnes vaccinées à l'étranger, l'obtention du pass sanitaire en France n'est pas une mince affaire. "J'ai essuyé le refus de quatre pharmacies et de mon médecin traitant", nous raconte une étudiante vaccinée aux Etats-Unis. Elle a fini par trouver un pharmacien qui a pu l'aider.

12h46 : Je salue au contraire la position de SUD Rail. C'est le travail de la police d'effectuer ces contrôles, pas celui des cheminots (ni celui des commerçants dans les autres commerces).

12h43 : Complètements inconscients. Se fichent du corps médical épuisé .

12h43 : Honte à Sud rail . Le syndicat préfère faire de la politique plutôt que de sauver des vies . Lamentable

12h42 : Bonjour France info et merci pour votre travail. Je ne comprends pas bien la position de certains syndicats dont Sud Rail en particulier. Ils demandent aux contrôleurs SNCF de ne pas contrôler les pass sanitaires. Donc sous prétexte que ce n'est pas leur boulot premier, ils préfèrent laisser les gens se contaminer. C'est donc cela la participation des syndicats à la solidarité contre la pandémie ? (...)

12h42 : Dans les commentaires, l'appel de SUD-Rail aux cheminots "à ne pas réaliser de contrôle sur les pass sanitaires" fait réagir plusieurs d'entre vous. Voici une sélection de vos messages.

12h13 : Avant de passer à table, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce lundi :

• Le Conseil constitutionnel donnera sa décision sur le pass sanitaire le 5 août prochain, ce qui signifie donc que l'entrée en vigueur du dispositif ne pourra pas intervenir avant cette date.

• Après les sénateurs hier après-midi, les députés ont à leur tour dit oui cette nuit au projet de loi qui prévoit l’extension du passe sanitaire à compter de début août en France.

•Et pendant ce temps, la France franchit le cap des 40 millions de primo-vaccinés, annonce Emmanuel Macron sur Twitter.

Après une matinée blanche, plusieurs chances de médailles à venir pour les Français, avec la judokate Sarah-Léonie Cysique chez les - 57 kilos et l'escrimeuse Manon Brunet en petite finale. Les épreuves continuent en direct.


• Encore un peu de patience : le trafic des trains redeviendra normal "dans la journée" entre les gares de Massy, de Montparnasse et de l’ouest de la France. Précision donnée par une porte-parole de la SNCF à franceinfo, au lendemain de la mort d'un ingénieur sur un chantier.

11h46 : SUD-Rail appelle les cheminots "à ne pas réaliser de contrôle sur les pass sanitaires", qui deviendront nécessaires à partir d'août pour voyager à bord des TGV, des trains Intercités et des trains internationaux au départ de la France.

Le syndicat prévient aussi qu'il "n'hésitera pas à appeler à la grève si l'Etat et la direction de la SNCF venaient à confirmer leurs intentions de sanctionner" les salariés sans pass "par une suspension ou un reclassement" à un poste n'exigeant pas ce pass.

11h34 : #PASS sans e est dans le LAROUSSE ! Basta !

11h35 : Il y a une heure, on a lancé un mini-débat sur "pass sanitaire" ou "passe sanitaire". On a voté pour l'option 1 à franceinfo, et le Larousse semble nous donner raison, nous glisse .

11h16 : Alors, @Marie@un_peu_perdue : en effet, le pass sanitaire ne peut pas vous être demandé pour les bars et les restaurants jusqu'à cette date. En revanche, il est déjà obligatoire pour les campings et les résidences de vacances. Le décret qui impose cette obligation indique, de façon globale, qu'elle concerne "les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public".