Covid-19 : un test négatif pourra suffire lors des sorties scolaires des adolescents de 12 à 17 ans

Lors de l'examen en commission du projet de loi transformant le pass sanitaire, mercredi, les députés de l'opposition ne sont pas parvenus à exempter les adolescents du pass vaccinal.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un médecin et un adolescent au lycée Saint-Joseph de Prades, le 3 septembre 2021. Photo d'illustration. (JC MILHET / HANS LUCAS / AFP)

Les députés l'ont voté en commission des lois, mercredi 29 décembre : un test négatif au Covid-19 pourra suffire aux jeunes de 12 à 17 ans pour les sorties scolaires dans des lieux subordonnés au prochain pass vaccinal. Un amendement en ce sens porté par Caroline Abadie (LREM) a été voté par la commission qui examine le projet gouvernemental "renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire".

Des députés LR, LFI, PS mais également l'élu LREM Pacôme Rupin ont cherché en vain à exempter les mineurs de 12 à 17 ans de pass vaccinal, en soulignant notamment qu'il ne leur revenait pas en-dessous de 16 ans de décider de se faire vacciner ou non et qu'ils étaient moins sujets à des formes graves de la maladie.

Avec l'avis favorable du rapporteur du texte, Jean-Pierre Pont (LREM), la majorité a préféré voter cet amendement de Caroline Abadie prévoyant un test négatif, un justificatif de statut vaccinal ou un certificat de rétablissement pour les sorties scolaires. C'est "peau de chagrin", "cela ne sert pas à grand-chose", a déploré la députée Danièle Obono (LFI). "Tout ce qui peut être arraché pour les mômes, il faut l'arracher", a jugé à l'inverse le communiste Sébastien Jumel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.