Clubs de sport : une rentrée sous le signe du pass sanitaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Clubs de sport : une rentrée sous le signe du pass sanitaire
Article rédigé par
S.Soubane, Ph.Eveque, G. de Florival - France 2
France Télévisions

Les clubs de sport demandent le pass sanitaire pour les majeurs, en cette rentrée, et le demanderont pour les plus de 12 ans à partir du 30 septembre. Certains ne souhaitent pas se faire vacciner, ce qui diminue les effectifs de clubs déjà sous-dotés.

C'est la rentrée dans un club de volleyball de Lyon. Contrairement aux autres années, la présidente doit se renseigner sur le statut vaccinal de ses licenciés : pour les plus de 12 ans, le pass sanitaire sera obligatoire. Pour les jeunes, il s'agit simplement d'une formalité pour reprendre une vie normale. "Si ça peut nous permettre de reprendre le sport en intérieur de manière plus sérieuse cette année, c'est que du positif", estime un jeune.

Un manque d'effectif à cause du pass sanitaire

Cinq personnes ont en revanche déjà renoncé à cette activité à cause du pass sanitaire. Le club s'inquiète pour sa fréquentation. "Au volley, il n'y a pas énormément de licenciés, certaines équipes se constituent avec très peu de joueurs, et s'il manque un ou deux joueurs, ça va poser des problèmes au club pour constituer les équipes", explique Gilles Wojciechowski, du comité volley Rhône-Métropole de Lyon.

Pour ceux qui sont vaccinés mais qui n'ont pas les moyens de s'offrir leur licence sportive, des aides assez méconnues existent, explique Gaspard de Florival sur le plateau du "13 Heures" de France 2. Le coupon sport, allant jusqu'à 20 euros, existe dans certains comités d'entreprises, ou certaines mairies. "Les tickets loisirs jeunes sont distribués par la Caisse d'allocations familiales, c'est une aide de 50 euros sous conditions de revenus pour les allocataires", explique le journaliste. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.