"Nous redistribuons 70% en plus par semaine": la région et les agriculteurs d’Occitanie au secours de la Banque alimentaire débordée

L’activité de la Banque alimentaire a connu une forte augmentation depuis le début du confinement. À Toulouse, l’association qui s’occupe aussi de l’Ariège et du Tarn-et-Garonne, a vu son activité progresser de 60%.

Opération de la région Occitanie « Bien manger pour tous » avec la Banque alimentaire et le Secours Populaire, le 25 mai 2020, à Perpignan (illustration).
Opération de la région Occitanie « Bien manger pour tous » avec la Banque alimentaire et le Secours Populaire, le 25 mai 2020, à Perpignan (illustration). (CLEMENTZ MICHEL / MAXPPP)

La Banque alimentaire sert chaque année en France l’équivalent de 220 millions de repas. Une activité en forte augmentation depuis le début du confinement, comme à Toulouse, où l’association, qui s’occupe aussi de l’Ariège et du Tarn-et-Garonne, a vu son activité progresser de 60%. La région et les agriculteurs d’Occitanie sont venus au secours d’une structure débordée par les demandes, avec de premières livraisons lundi 25 mai.

22 000 bénéficiaires par semaine à Toulouse

"Actuellement, nous avons 22 000 bénéficiaires par semaine, indique Alain Lamarc, président de la Banque alimentaire de Toulouse. Cela a augmenté de 60% ! Nous redistribuons 70 % en plus par semaine. Nous avons eu la chance d’avoir des étudiants qui sont venus nous aider, ainsi que des bénévoles au chômage partiel."

Notre métier principal s’est diversifié : nous avons été obligés de faire des colis dans des Crous, ouvrir des centres de redistribution… Alain Lamarcà franceinfo

Dagdag Nassera, du Secours Populaire confirme que la pauvreté progresse : "Petit à petit, nous avons vu le nombre de familles augmenter : le double en trois mois !" Christiane Giovannini, présidente des Restos du cœur Toulousain, a le même souci : "Nous avons bien entendu de nouveaux bénéficiaires : des gens qui se sont retrouvés en rupture d'emploi, fin de contrat, et pas mal de familles avec des enfants qui mangeaient auparavant à la cantine et qui ont dû rester à la maison, avec un coût supplémentaire pour les familles."

Une aide pour les familles, une fierté pour les agriculteurs

Et la région fait d’une pierre deux coups, Carole Delga, présidente de la région Occitanie : "Aujourd’hui à Toulouse, nous livrons pour 7 000 bénéficiaires. En tout, sur mai et juin, l’opération va représenter 1,2 million d’euros d’effort financier de la région. Cela permet d’aider les familles en difficulté et de donner une fierté aux agriculteurs." Il va falloir continuer à trouver des moyens financiers et humains, notamment en bénévoles supplémentaires, pour faire face à une misère croissante.

Forte activité pour la Banque Alimentaire à Toulouse : écoutez le reportage de Stéphane Iglésis
--'--
--'--