Nord : face au variant britannique du Covid-19, de nouvelles mesures pour protéger les écoles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Nord : face au variant britannique du Covid-19, de nouvelles mesures pour protéger les écoles
franceinfo
Article rédigé par
F. Vallet, M. David, S. Rosentrauch, C. Beauvalet - franceinfo
France Télévisions

Le Nord est une zone particulièrement touchée par le variant britannique du Covid-19. Ce dernier circule plus rapidement, notamment chez les jeunes. De nouvelles mesures ont été annoncées dans les écoles.

La ville de Gravelines (Nord) est très touchée par le variant britannique du Covid-19, avec six classes fermées. Les enfants se font tester en masse et, le cas échéant, restent à la maison. Ce variant ne serait pas plus dangereux, mais il circule plus vite, notamment chez les publics jeunes. "Sur les 11% de personnes positives, 70% sont des cas de variant anglais", déplore Claire Genevet, infirmière libérale.

Horaires de sorties décalés pour les élèves

Les élus locaux demandaient la fermeture des écoles, finalement, elles restent ouvertes, mais avec de nouvelles mesures. Les cours en collège et lycée se feront en alternance, tandis qu’en primaire, les arrivées et sorties de classe se dérouleront en décalé. Pour Jean-Yves Guéant, président de la FCPE du Nord, "les mesures de décalage de sorties des écoles, c’est intéressant car on sait très bien que devant les écoles primaires et maternelles, les familles discutent entre elles". Dans le Nord, il ne reste qu’une semaine de cours avant le début des vacances, vendredi 19 février.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.