Moselle : les Français frontaliers doivent présenter un test PCR négatif pour entrer en Allemagne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Moselle : les Français frontaliers doivent présenter un test négatif pour entrer en Allemagne
France 3
Article rédigé par
T. Cuny, E. Maizy, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

Les habitants de Moselle ne peuvent plus cacher leur colère depuis que l’Allemagne a décidé de durcir ses contrôles pour entrer sur son territoire. À partir du mardi 2 mars, les frontaliers français devront présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures. 

Un test PCR de moins de 48 heures, une raison impérieuse : telles sont les nouvelles mesures obligatoires pour les Français qui habitent en Moselle et qui désirent entrer en Allemagne. Cette dernière a décidé de durcir ses conditions car ce département français est hautement touché par l’épidémie de Covid-19. Les 16 000 travailleurs transfrontaliers sont extrêmement agacés par ce tour de vis.  

Des pharmacies sous tension

Les pharmacies, de leur côté, sont submergées de demandes. Quant aux habitants concernés, ils doivent donc s’organiser pour leurs allers et retours, à l’instar d’un chef cuisinier français, Dany Zimmermann, qui officie en Allemagne. "Pour aujourd’hui, déjà, c’était un peu galère parce que personne n’est au courant. Déjà, pour trouver une pharmacie qui fait les tests rapidement, c’est assez dur, je cherche depuis ce matin. Or, sans tests, pas de boulot", témoigne-t-il, dépité, aux équipes de France 3.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.