Mesures contre le Covid-19 en Gironde : "Sans cela, on va courir à une catastrophe", alerte Benjamin Clouseau, médecin réanimateur au CHU de Bordeaux

La préfète de Gironde a présenté de nouvelles mesures lundi après-midi, afin d'enrayer la propagation du Covid-19 dans le département. C'est "absolument nécessaire parce que cette deuxième vague devient une réalité", a réagi sur franceinfo Benjamin Clouseau, médecin réanimateur au CHU de Bordeaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Bordelais attendent le tram à Bordeaux, le 14 septembre 2020. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

"Sans cela, on va courir à une catastrophe", a réagi, lundi 14 septembre sur franceinfo, Benjamin Clouseau, médecin réanimateur au CHU de Bordeaux, alors que Fabienne Buccio, préfète de la Gironde, a annoncé une série de nouvelles mesures supplémentaires pour contrer la recrudescence de cas de coronavirus à Bordeaux et en Gironde.

>> Coronavirus : suivez notre direct sur l'évolution de l'épidémie.

Parmi ces mesures, l'abaissement de la jauge de public à 1 000 personnes maximum pour les évènement dans le département, comme les compétitions sportives, l'interdiction des sorties scolaires, des fêtes étudiantes, des soirées dansantes dans les bars et pour les mariages ou encore de limiter les rassemblements de plus de 10 personnes en intérieur et extérieur, notamment les réunions familiales.

Les mesures que vient d'annoncer la préfète de la Gironde sont "des décisions difficiles qui peuvent être perçues comme réduisant nos libertés individuelles", mais c'est "absolument nécessaire parce que cette deuxième vague devient une réalité". Le médecin pointe du doigt "les plus jeunes" et les rencontres "au sein de la sphère privée". Il est donc impératif "de réduire nos interactions sociales".

Il est très important de se ressaisir maintenant, car il est encore possible de bloquer l'évolution de l'épidémie.

Benjamin Clouseau, médecin réanimateur

à franceinfo

"On est humain, on vit dans l'interaction sociale (...) Si on fait tous ce petit effort pour ne pas se retrouver dans une situation catastrophique, comme cela a pu être le cas dans d'autres régions il y a peu", a-t-il ajouté. Benjamin Clouseau salue les décisions prises par Fabienne Buccio, notamment "la mesure de l'interdiction de consommation debout dans les bars" qui est un élément très important parce que "c'est à ce moment là que les gens participent à des conversations endiablées et s'échangent le virus."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.