"Si ça devient obligatoire, je ne sortirai plus de chez moi" : au Royaume-Uni, le port du masque contre le Covid-19 reste facultatif en extérieur

Confronté à la propagation éclair d'un variant du coronavirus, tout le Royaume-Uni est reconfiné au moins jusqu'à la mi-février. Pour autant, les autorités n'imposent pas le port du masque en extérieur, ce que les médecins anglais ne comprennent pas.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En extérieur à Londres, le masque est recommandé mais non imposé, le 18 janvier 2021. (RICHARD PLACE / RADIOFRANCE)

Dans le métro londonien, la consigne du port du masque pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 est plutôt respectée. Même si c'est parfois sous le nez, le masque est généralement porté. De retour à la surface, c'est une autre histoire. Justin se balade et n'en porte pas. "J’ai un masque dans la poche donc si je parle à quelqu’un ou si je suis dans les transports en commun, je le mets", explique-t-il.

"Au grand air, je ne le porte pas. Je ne pense pas que ce soit utile de toute façon."

Justin, un Londonien

à franceinfo

C’est exactement le genre de raisonnement qui horripile la docteure Jacky Davis. Elle travaille dans un hôpital du nord de Londres. Or le Covid-19 est responsable actuellement d'une admission toutes les 30 secondes dans les hôpitaux britanniques, raison pour laquelle le pays est confiné depuis le 4 janvier et vraisemblablement jusqu’au mois de mars, vu la propagation de l’épidémie.

En extérieur à Londres, le masque est recommandé mais non imposé, le 18 janvier 2021. (RICHARD PLACE / RADIOFRANCE)

Jacky Davis, en première ligne face aux dégâts du virus, estime qu'il faut imposer tout ce qui peut aider. "Les gens qui ne portent pas de masque à l’extérieur le mettent quand ils entrent dans un magasin puis ils le retirent etc… Ce serait beaucoup mieux de le porter tout le temps, préconise-t-elle. Nous sommes en hiver, pas en été ! Ce n’est pas si dur de garder quelque chose qui tient chaud." 

La perspective terrorise pourtant Francis. Ce Londonien est asthmatique et pour lui le masque, c’est un calvaire : "Parfois, j’ai du mal à respirer avec le masque mais je fais de mon mieux. Si ça devient obligatoire à l’extérieur, je ne sortirai plus de chez moi. Je ne me vois pas porter un masque tout le temps." Mais les autorités n’ont visiblement pas l’intention de l'y obliger. Malgré les demandes insistantes du corps médical, le masque à l’extérieur reste une recommandation. 

Les masques non obligatoires à l'extérieur au Royaume-Uni : reportage de Richard Place
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.