Port du masque : le secteur des cosmétiques en difficulté

Le port du masque incite à moins se maquiller. Le secteur des cosmétiques est en difficulté. Selon une étude, le marché aurait reculé de 25% depuis le début du confinement.

France 2

Derrière le masque, les visages sont souvent dénués de maquillage. Dans les magasins de cosmétiques, mascaras et fonds de teint ne trouvent plus preneurs. "C'est vraiment plus nécessaire de mettre du rouge à lèvres vu qu'on le voit jamais. Ça va tâcher le masque, c'est pas utile", confie une jeune femme interrogée par France 2 dans l'édition du lundi 12 octobre. Au premier semestre, la vente de produits de beauté s'est écroulée de 25% par rapport à l'année dernière. Les fabricants sont les premières victimes. 

Un retour à la normale prévu en 2022

Si la crise sanitaire persiste, l'avenir des petites entreprises pourrait encore s'assombrir dans les prochains mois. "Les TPE ont pour certaines perdu plus de 20% de leur chiffre d'affaires, elles ont généralement des trésoreries plus tendues que les groupes plus importants", explique Patrick O'Quin, président de la Fédération des entreprises de la beauté. Selon une étude, l'activité du secteur ne devrait retrouver son niveau normal qu'en 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme portant un masque consulte son téléphone portable pendant le confinement mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus, le 12 avril 2020 à Paris.
Une femme portant un masque consulte son téléphone portable pendant le confinement mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus, le 12 avril 2020 à Paris. (THOMAS MOREL-FORT / HANS LUCAS / AFP)