Port du masque en extérieur : "Il faut arrêter avec l'obligation dans des endroits qui sont complètement inutiles", suggère le collectif Stop-Postillons

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a évoqué ce lundi 14 juin la levée de l'obligation du port du masque en extérieur à partir du 1er juillet.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Profiter du beau temps pour s'aérer, mais en respectant les gestes barrières (illustration) (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

"Il faut arrêter avec l'obligation" du port du masque "dans des endroits qui sont complètement inutiles", suggère sur franceinfo ce lundi 14 juin le cofondateur du collectif Stop-Postillons, Jonathan Favre, médecin généraliste à Villeneuve d’Ascq (Nord) alors que le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, évoquait ce même jour la levée de certaines contraintes à partir du 1er juillet, comme le port du masque en extérieur. Le ministère de la Santé a réagi ensuite en précisant qu’ "aucune décision n’a encore été prise".

Le masque à l'extérieur est presque inutile, sauf si on est dans des fortes concentrations de population

Docteur Jonathan Favre, médecin généraliste et cofondateur du collectif Stop-Postillons

franceinfo

"Il faut un message simple : si vous pouvez respecter les distances à l'extérieur, on enlève le masque et si vous ne pouvez pas, vous mettez le masque à l’extérieur", propose le docteur Jonathan Favre. "Il faut surtout rappeler les règles de bon port du masque à la population, c’est-à-dire que si on doit manipuler son masque pour l’enlever et le remettre entre deux boutiques dans un lieu où il y a beaucoup de monde, c'est plus simple de le garder", poursuit le médecin généraliste.

Ne pas se relâcher sur le masque en intérieur

Il faut "faire confiance à la population et juste l'éduquer au port du masque, comme il faudrait éduquer aux autres gestes barrières. On a tendance justement à se relâcher sur le masque en intérieur, alors que c'est là qu'il faudrait être attentif", alerte-t-il. Par ailleurs, avec la chaleur prévue cette semaine, il conseille d’éviter le noir et donc porter "un masque blanc, plutôt en tissu aéré et le changer quand il est un peu humide".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masques sanitaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.