Hérault : un vigile frappé pour avoir demandé à un client de mettre son masque

L'agent de sécurité est en arrêt de travail pour au moins 15 jours. Employé par une société de surveillance, il a porté plainte.

Une affiche à l\'entrée d\'un centre-commercial de Thoiry dans l\'Ain. Photo d\'illustration.
Une affiche à l'entrée d'un centre-commercial de Thoiry dans l'Ain. Photo d'illustration. (STÉPHANE MILHOMME / FRANCE-INFO)

Un vigile de supermarché a été roué de coups à Béziers (Hérault) par un client qui n'acceptait pas de mettre son masque dans le magasin, rapporte France Bleu Hérault lundi 10 août. L'agression remonte au début du mois d'août et a été commise par une personne qui fréquentait ce magasin Casino régulièrement.

L'agent de sécurité est en arrêt de travail pour au moins 15 jours. Employé par une société de surveillance, il a porté plainte. Une caissière interrogée par France Bleu raconte que "les agressions verbales sont de plus en plus régulières depuis le début de l'été". 

Des clients qui "montent sur les caisses"

Une agression physique de cette ampleur est exceptionnelle, affirme Jean Cardoville, le directeur d'Altéa Sécurité, sociétée implantée à Béziers et qui emploie une soixantaine de salariés dans le Biterrois et l'Agathois. : "ça devient inquiétant, en arriver aux mains pour des masques c'est incroyable. J'ai des agents qui ne se laisseront pas taper comme ça". 

"Nous sommes-là pour faire appliquer le règlement, par pour être la cible de clients mécontents. C'est déplorable d'en arriver-là", renchérit Cédric Cinquin de France Protector, une autre société qui intervient partout en France. "Il arrive que des clients montent sur les caisses pour porter des coups aux agents", indique-t-il.

La direction de Casino n'a pas souhaité réagir. Les clients récalcitrants s'exposent à une amende de 135 euros. Depuis plusieurs semaines, les agressions liées à l'obligation de porter un masque se multiplient, notamment dans les transports en commun.