Faux et usage de faux : les députés français ont-ils droit à des masques gratuits ?

La rubrique "Faux et usage de faux" revient sur une information qui a beaucoup été critiquée : les députés auraient bénéficié de masques gratuits.

France 2

La polémique est née après un tweet du député France insoumise, François Ruffin. Il a relayé un article qui affirmait que les écoles ne fournissaient pas de masques aux élèves en assurant qu'à l'Assemblée nationale, "les masques étaient gratuits pour les députés". Une avalanche de critiques et d'indignation a suivi. "Sur le site de l'Assemblée nationale, on s'est rendu compte, sur un compte-rendu de réunion, que l'Assemblée avait commandé 400 000 masques", explique Jean-Baptiste Marteau, journaliste de France Télévisions, sur le plateau du 20 Heures de France 2.

"Ni un privilège, ni un avantage"

"Ces masques vont servir à protéger tous ceux qui travaillent dans l'hémicycle, les fonctionnaires, mais aussi les députés", affirme le journaliste. "C'est ni un privilège, ni un avantage. C'est une obligation légale de l'employeur qu'est l'Assemblée nationale. Cette dernière emploie 1 200 fonctionnaires et c'est une obligation légale qu'elle a de mettre à disposition des moyens de protection", tranche Florian Bachelier, député (LREM) et questeur de l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, et le ministre de l\'Intérieur, Gérald Darmanin, le 21 août 2020, à Paris. 
La ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 21 août 2020, à Paris.  (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)