Coronavirus : le port du masque divise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : le port du masque divise
France 3
Article rédigé par
N.Robertson, P.Geli, Q.Duval, J.Hessas, M.Flores, F.Castaingts, E.Zini, R.Laurentin - France 3
France Télévisions

À deux semaines de la rentrée, alors que le virus circule toujours, comment convaincre les Français de son utilité ? 80% d'entre eux sont favorables au port du masque à l'extérieur. Dans les faits, la situation est beaucoup plus contrastée.

À gauche, Marseille (Bouches-du-Rhône), à droite Amiens (Somme), deux villes et deux attitudes différentes face au port du masque. Sur le Vieux-Port de Marseille, l'appel de la fête est plus fort que la crainte du Covid-19. Des centaines de passants profitent de la fraîcheur de la nuit, souvent sans masque et sans distanciation.

Une mesure plutôt bien respectée par les touristes

Et pourtant, sur le Vieux-Port, le port du masque est désormais obligatoire au moins jusqu'au 30 août. Les quelques policiers présents surveillent et verbaliseront les fautifs à partir de lundi. À Amiens, les forces de l'ordre privilégient le dialogue avec les passants. Les nouvelles mesures contraignantes ne sont pas toujours simples à comprendre. La mesure est plutôt bien respectée par les touristes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.