Cet article date de plus d'un an.

Belgique : le port du masque devient obligatoire dans la région de Bruxelles, où le nombre d'infections au coronavirus a dépassé le seuil d'alerte

La généralisation de l'obligation, à compter de mercredi, dans les 19 communes de la région s'explique par le franchissement du seuil de 50 contaminations quotidiennes pour 100 000 habitants. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La foule dans les rues de Bruxelles, en Belgique, le 30 juillet 2020.  (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Comme en France, de nombreux pays musclent leurs mesures sanitaires. En Belgique, le port du masque devient obligatoire dans l'espace public, à compter du mercredi 12 août, sur tout le territoire de la région de Bruxelles, afin de lutter contre la propagation du Covid-19, a annoncé le gouvernement régional. Il l'était déjà dans la plupart des lieux publics clos depuis le 11 juillet, pour toutes les personnes âgées d'au moins 12 ans.

La généralisation de l'obligation dans les 19 communes de la région s'explique par le franchissement du seuil de 50 contaminations quotidiennes pour 100 000 habitants (plus de 600 nouvelles infections par jour sur ce territoire d'environ 1,2 million d'habitants), selon un communiqué.

L'obligation ne concerne pas à ce stade les provinces des deux autres régions de Belgique, la Flandre néerlandophone (nord) et la Wallonie francophone (sud). A Bruxelles, la règlementation prévoit des exceptions. Le port du masque n'est pas obligatoire "lors de la pratique d'un sport, de l'accomplissement d'un travail physique intensif sur la voie publique, et pour les personnes porteuses d'un handicap qui ne leur permet pas le port d'un masque ou d'un écran facial", indique le communiqué. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masques sanitaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.