Masques sanitaires : les élastiques, un composant à ne pas sous-estimer

Les masques sanitaires sont l'accessoire phare du déconfinement. La confection manuelle de ces derniers a beaucoup été abordée, mais l'attention s'est moins portée sur l'importance des élastiques. 

France 3

À Flers, dans l'Orne, l'usine Fantex tourne désormais 24 heures sur 24. Elle produit en marche forcée, pour répondre à une demande très forte d'élastiques. Cette matière est indispensable pour la confection de masques sanitaires"On a constitué une équipe de nuit depuis deux mois pour pallier à la demande" explique Yannick Paquier, directeur de l'usine Fantex. "Aujourd'hui, toutes les équipes sont mobilisées pour livrer au maximum."

40 millions de mètres produits chaque semaine

Un paradoxe, alors que la production d'élastiques dans l'usine était presque devenue anecdotique. Ces dernières années, les sangles, harnais de sécurité ou rubans avaient détrôné le simple élastique. Des machines ont été dépoussiérées pour satisfaire cette demande inattendue. "Là, on tourne autour de 40 millions de mètres par semaine. On est encore en train d'essayer d'augmenter nos capacités de production", indique un dirigeant de l'usine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fabrique de masques FFP2. Photo d\'illustration.
Une fabrique de masques FFP2. Photo d'illustration. (FRED DUFOUR / AFP)