Cet article date de plus d'un an.

Marseille : une enquête ouverte après une fête clandestine qui a réuni 500 personnes dans une salle louée

La police a évacué les fêtards. Plusieurs amendes ont été dressées, mais il n'y a eu aucune interpellation.

Article rédigé par
Avec France Bleu Provence - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vidéo postée sur Snapchat d'une fête clandestine à Marseille, le 13 décembre 2020. (CAPTURE D'ÉCRAN)

En plein confinement, 500 personnes ont participé, dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 décembre, à une fête clandestine dans une propriété privée à Marseille, rapporte France Bleu Provence. La soirée a eu lieu dans une grande salle située boulevard de Plombières dans le 14e arrondissement. La police a évacué les fêtards "dans le calme", selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Les organisateurs de la fête ont loué la salle en se faisant passer pour une association qui devait entreposer de la marchandise. Des témoins affirment que la fête était payante : 150 euros avec bouteille comprise, pour deux personnes. Les fêtards ont été évacués par trois agents de police.

Plusieurs amendes ont été dressées, mais il n'y a eu aucune interpellation. "Les organisateurs sont en cours d’identification pour être entendus", indique la préfecture de police des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. "Alors que l’épidémie de Covid 19 circule encore activement sur le territoire, la préfecture de police rappelle que les forces de l'ordre ont reçu des consignes de grande fermeté à l’égard de ceux qui ne respectent pas les règles de confinement", ajoute-t-elle. Une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" a été ouverte. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.