Cet article date de plus d'un an.

Malgré le coronavirus, le gouvernement maintient les municipales

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Malgré le coronavirus, le gouvernement maintient les municipales
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

À Crépy-en-Valois (Oise), foyer de contamination au Covid-19, la campagne municipale est à l'arrêt, mais le gouvernement ne veut pas en faire une généralité. 

Pas question de repousser les élections municipales à cause du Covid-19, a annoncé, mercredi 4 mars, la porte-parole du gouvernement. Elle a recommandé des précautions simples et de bon sens comme du gel hydroalcoolique pour les mains. Mais, des élus s'interrogent, notamment dans les zones les plus touchées par le coronavirus. Pour répondre à leurs inquiétudes, des ministres recevront des associations d'élus locaux à dix jours du premier tour.

100 communes sans maire

20 765 listes de candidats ont été déposées en préfecture. C'est 3% de moins qu'en 2014. Le RN présente 400 listes contre près de 600 il y a six ans. Pour la première fois, le ministère de l'Intérieur a recensé une dizaine de listes potentiellement communautaires étiquetées Union des démocrates musulmans français. Une centaine de communes sont sans candidat et sont ainsi dispensées d'élections. Le préfet pourra par la suite dissoudre la commune ou la rattacher à une autre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.