Loire : des traitements préventifs contre le coronavirus testés

Plusieurs essais préventifs, dans le but d'obtenir un vaccin contre le coronavirus, sont en cours. C'est notamment le cas à Saint-Etienne (Loire), où les soignants, exposés au virus, sont mis à contribution.

franceinfo

Au CHU de Saint-Étienne (Loire), une vingtaine de patients atteints du Covid-19 sont toujours en réanimation. Des patients contagieux, pris en charge par des soignants particulièrement exposés. Florian Massacrier, infirmier, participe à un essai pour trouver comment éviter d’être contaminé. "Bien entendu, les vaccins seront probablement la meilleure stratégie pour éviter les infections au Covid-19. Mais, dans l’espace de temps où l'on n’aura pas de vaccin efficace mis à disposition, l’idée est de pouvoir tester différentes stratégies de médicaments qui pourraient, on l’espère, prévenir l’infection", commente la professeure Elisabeth Botelho-Nevers, coordinatrice de cet essai, intitulé Covidaxis.

Des essais dans 30 hôpitaux français

Des soignants volontaires, comme Florian Massacrier, prendront chaque jour un comprimé pendant deux mois, soit la molécule testée, l’hydroxychloroquine, soit un placebo. On regardera alors dans quel groupe il y a le moins de contaminations. En tout, des essais ont débuté dans 30 hôpitaux français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soignant montre une tablette de Plaqueril, médicament contenant de la chloroquine, à Marseille, le 26 février 2020.
Un soignant montre une tablette de Plaqueril, médicament contenant de la chloroquine, à Marseille, le 26 février 2020. (GERARD JULIEN / AFP)