Cet article date de plus d'un an.

Les États-Unis misent sur la chloroquine alors que le coronavirus fait des ravages

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Les Etats-Unis misent sur la chloroquine alors que le coronavirus fait des ravages
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Les États-Unis comptent plus de 27 000 cas et 347 morts. Pourtant, les mesures de confinement sont à géométrie variable. Ce sont les États qui décident.

Les rues mythiques de Los Angeles (États-Unis) n’attirent plus les foules dimanche 22 mars. Les plages sont interdites. Hollywood Boulevard est désert. La vie extérieure n’apparaît plus que dans les queues des supermarchés. Même chose à New York. Le confinement est obligatoire dans les deux plus grandes villes américaines, mais le Covid-19 touche les 50 États. Dimanche soir, les États-Unis sont devenus le troisième pays le plus touché par le coronavirus avec plus de 30 000 cas, dont la moitié à New York. Le virus a tué quatre membres d’une famille du New Jersey, deux autres sont dans un état critique. "On n’aurait jamais imaginé une famille être décimée comme ça", témoigne Roseann Paradiso Fodera, membre de la famille Fusco.

Trump optimiste, mais...

Le président Donald Trump fonde beaucoup d’espoir dans l’hydroxychloroquine, une molécule utilisée contre le paludisme. "Je le sens bien", assure-t-il. Un motif d’espoir tempéré par Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national des maladies infectieuses : "Ce que je vous dis, c’est que ça peut marcher. Mais en tant que scientifique, je vous dis qu’il faut le tenter avec méthode pour s’assurer que c’est efficace et sans danger pour l’ensemble de la population dans ces conditions". Donald Trump se refuse encore à parler de confinement national, même si ce sera sans doute pour la semaine prochaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.