L’enquête se poursuit concernant la contamination au coronavirus du porte-avions Charles-de-Gaulle

L’armée continue son investigation pour trouver l’origine de la propagation du coronavirus à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle. 1 081 marins ont été testés positifs au virus.

FRANCEINFO

Les investigations continuent de s’intensifier au sein de l’armée française. Le voile n’a toujours pas été levé sur les raisons d’une telle propagation du coronavirus à bord du porte-avions Charles de Gaulle, rapatrié depuis au port de Toulon dans le Var. Vendredi 17 avril, le bilan s’élève à 1 081 membres de l’équipage qui ont été testés positifs au Covid-19. "Pour le savoir, deux enquêtes sont actuellement en cours", annonce le journaliste Théo Souman en duplex depuis Toulon (Var).

Deux escales qui suscitent les questions

Pour tenter de comprendre l’arrivée de cette propagation massive du coronavirus, l’armée étudie plusieurs pistes notamment "les dernières escales du Charles-de-Gaulle à Chypre fin février et à Brest (Finistère) à la mi-mars, où les marins avaient pu rencontrer leurs proches. La ministre des armées espère à minima un point d’étape sur l’avancée de ces enquêtes dans un délai de deux semaines", rapporte Théo Souman.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le porte-avions français \"Charles-de-Gaulle\", le 12 avril 2020, après avoir accosté à Toulon (Var).
Le porte-avions français "Charles-de-Gaulle", le 12 avril 2020, après avoir accosté à Toulon (Var). (CHRISTOPHE SIMON / AFP)