L’Aïd el-Kébir à l’heure du coronavirus

Cette grande fête musulmane s’est tenue vendredi 31 juillet, tout en instaurant de nouvelles règles pour ne pas prendre de risques sanitaires en ces temps d’épidémie de Covid-19.

FRANCEINFO

C’est l’une des fêtes les plus importantes de la religion musulmane. L’Aïd el-Kébir s’est finalement tenue vendredi 31 juillet malgré la crise sanitaire toujours d’actualité en France. Des rassemblements ont eu lieu mais dans le respect des gestes barrières. Dans l’Hérault, à Montpellier, le port du masque était obligatoire avant d’entrer dans la mosquée. Du gel hydroalcoolique était proposé à l’entrée du lieu.

Le traditionnel achat du mouton

Cette grande fête est notamment marquée par certaines traditions comme celle d’acheter un mouton à déguster par la suite. Pour éviter toute contamination au Covid-19, les règles sont adaptées. Les conditions sanitaires ont été respectées à la lettre dans les abattoirs. Il a aussi été demandé à ce qu’une seule personne de chaque famille vienne récupérer la viande, afin d’éviter au plus possible les regroupements de personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme prie dans une mosquée à Marseille, dans le contexte d\'épidémie de coronavirus, en mai 2020.
Un homme prie dans une mosquée à Marseille, dans le contexte d'épidémie de coronavirus, en mai 2020. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)