L’Afrique, prochaine cible du coronavirus

L’OMS demande à l'Afrique de se préparer au pire. Beaucoup de pays, à l'image du Nigeria, commencent à prendre des mesures contre la pandémie.

franceinfo

Scènes surréalistes à Lagos, au Nigeria, dimanche 22 mars : un prêtre prend la température à l’entrée d’une église, où les bancs sont quasiment vides dans un pays où les rassemblements religieux attirent des dizaines de milliers de personnes. Mais le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes. Avec 27 cas de coronavirus recensés, les autorités tentent de convaincre les habitants de rester chez eux. Un message difficile à faire passer. "Rien ne m’empêchera jamais de venir à l’église", assure une Nigériane.

Systèmes de santé très fragile

Au Kenya, dimanche matin, la police a dispersé commerçants et acheteurs d’un marché avec du gaz lacrymogène. En Côte d’Ivoire, le préfet d’Abidjan est allé en personne demander aux cafés de fermer et aux clients de rentrer chez eux. L’Afrique subsaharienne compte plus d’un millier de personnes infectés au Covid-19 dans 41 pays. L’OMS s’inquiète d’une poussée de l’épidémie sur ce continent dont les systèmes de santé manquent cruellement de moyens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Prise de témpérature au Nigeria
Prise de témpérature au Nigeria (FRANCEINFO)