Patron, chef d'entreprise, France info

La réouverture des parcs d'attractions "autour de la mi-juin", prévoit le PDG de la compagnie des Alpes à la tête notamment du Futuroscope

Dominique Marcel, invité éco du vendredi 22 mai, estime que certains parcs d'attractions de la compagnie des Alpes sont "prêts en matière de sécurité sanitaire" pour rouvrir prochainement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La compagnie des Alpes est à la tête notamment du Futuroscope de Poitiers, le 9 février 2019.
La compagnie des Alpes est à la tête notamment du Futuroscope de Poitiers, le 9 février 2019. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Les parcs d'attraction, logiquement fermés en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France, pourraient rouvrir prochainement. "Autour de la mi-juin", prévoit Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes. Cette filiale de la Caisse des dépôts est à la tête de grands parcs de loisirs comme le Parc Astérix, le Futuroscope et Walibi. Invité éco de franceinfo du vendredi 22 mai, le patron de ces parcs espère pouvoir bientôt rouvrir leurs portes et l'assure : "Nous sommes prêts à le faire". En particulier pour le Futuroscope et les parcs Walibi situés dans des départements classés verts, contrairement au Parc Asterix qui est dans une zone rouge.

franceinfo : Quand allez-vous rouvrir vos parcs ?

Dominique Marcel : Très vite. Je comprends des pouvoirs publics que ceci pourrait se faire à partir de début juin. Nous pourrions être prêts à rouvrir des parcs comme le Futuroscope ou les parcs Walibi en France autour de la mi-juin. Nous sommes prêts, nous attendons le feu vert définitif mais je pense que c'est maintenant urgent. Nous en avons besoin pour maintenir l'ensemble du secteur à flot. Ce secteur est en mauvaise posture puisqu'il n'a pas pu avoir d'activité depuis le 15 mars. Donc nous attendons ça avec beaucoup d'impatience et nous sommes prêts en matière de sécurité sanitaire. Nous avons travaillé activement sur des protocoles de sécurité sanitaire avec notre syndicat le Snelac [Syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels], en concertation avec les pouvoirs publics. J'apprécie la qualité de notre charte sanitaire, donc nous sommes prêts à le faire.

Qu'est-ce qui va changer dans vos parcs quand ils rouvriront ?

La recommandation sera de faire porter un masque aux visiteurs. Nous respecterons bien entendu tous les gestes barrières, il y aura du gel hydroalcoolique partout. La circulation, le fonctionnement des attractions, les queues, seront bien évidemment conçus et organisés pour ce faire. Il serait inconcevable que les gens qui viennent nous visiter ne soient pas sereins. Nous offrons des loisirs pour se divertir, s'amuser, oublier et aujourd'hui on en a quand même beaucoup besoin. Si les gens venaient et qu'ils n'étaient pas sûrs, il est évident que l'on raterait complètement notre cible. Notre devoir en tant que citoyens est évidemment que la pandémie soit contenue et ne pas ajouter de risque. Mais c'est aussi dans notre intérêt. Nos clients nous feraient payer cher un manquement à notre obligation de sécurité sanitaire.

Pourrez-vous accueillir autant de visiteurs que d'habitude, compte tenu de ces règles ?

Probablement moins au départ. Compte tenu de l'ensemble des dispositions que nous prendrons, la fréquentation sera probablement au départ plus faible. Nous espérons qu'ensuite, les choses pourront s'améliorer. Nous sommes encore évidemment interrogatifs. Comment les gens réagiront-ils par rapport à cette problématique de sécurité sanitaire ? Nous sentons plutôt de l'impatience, de l'envie sur nos parcs. Nous l'avons d'ailleurs remarqué encore récemment, car quand on regarde les connexions sur nos sites, elles sont plutôt bonnes. C'est plutôt bon signe, je suis optimiste.

Et pour le Parc Astérix, alors ?

Le Parc Astérix est aujourd'hui en zone rouge, mais cela pourrait changer, cela dépend des pouvoirs publics. Nous sommes bien sûr prêts à le rouvrir dès lors que nous aurons une autorisation. Je pense que nous pourrons le faire au plus vite à ce moment-là. D'autant que nous avons sur le Parc Astérix une très belle offre hôtelière qui est particulièrement adaptée à nos visiteurs. Nous sommes plus que jamais prêts à les accueillir dans de très bonnes conditions.

La compagnie des Alpes est à la tête notamment du Futuroscope de Poitiers, le 9 février 2019.
La compagnie des Alpes est à la tête notamment du Futuroscope de Poitiers, le 9 février 2019. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)