Le conseil culture, France info

L'orchestre Philharmonique de Radio France et "Reservoir Dogs" : nos conseils culture pendant le confinement

Tous les jours, franceinfo vous propose des conseils culture pour se cultiver même par temps confiné, face au coronavirus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un musicien de l\'orchestre philharmonique dans le tutoriel sur Carmen, de Bizet
Un musicien de l'orchestre philharmonique dans le tutoriel sur Carmen, de Bizet (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / FRANCE MUSIQUE)

Pour passer le temps pendant le confinement, franceinfo vous propose des conseils culture. Chaque jour, nous vous conseillerons de la lecture, de la musique, des expos, des séries ou des films.

Musique : des tutoriels pour jouer avec le Philharmonique de Radio France

Depuis le début du confinement, les orchestres de Radio France privés de concerts multiplient les initiatives en ligne pour maintenir le lien avec le public. Le Philharmonique propose ainsi des tutoriels sur Youtube, pour apprendre à jouer des grands thèmes de la musique classique.

Si vous rêvez de jouer La Habanera, célébrissime thème de Carmen, et que vous vous en sentez incapable car trop peu expérimenté, les tutoriels des musiciens de l’orchestre philHarmonique de Radio France sont faits pour vous. Ces vidéos d’environ trois minutes, tournées initialement pour l’association Orchestre à l’école avec laquelle le Philharmonique travaille depuis cinq ans, s’adressent à tous ou presque.

Le souhait était que cela puisse être pour tout le monde, y compris les amateurs débutants, les enfants, les adolescents, les parents ou grand-parents.

Cécile Kauffmann-Nègre, responsable du programme pédagogique de l'orchestre

Huit tutoriels sont déjà en ligne, accessibles à tous sur des thèmes très connus : Carmen donc mais aussi le Boléro, l’air du Lac des cygnes, L’hymne à la joie ou La marche triomphale d’Aïda. À terme il y aura 12 thèmes, pour autant d’instruments de l’orchestre.

Les tutoriels du Philarmonique de Radio France : le conseil d'Anne Chépeau
--'--
--'--

Un film : Reservoir Dogs, de Quentin Tarantino

Dès son premier film, Tarantino pose toutes les bases de son cinéma : son écriture, si particulière, des dialogues entre ses personnages ; des caractères hors du commun, braqueurs, tueurs à gages, dont les conversations, en revanche, sont d'une banalité absolue, comme dans la vraie vie : de la taille des cheeseburgers à l'interprétation d'un tube de Madonna.

L'histoire de Reservoir Dogs est simplissime : un braquage tourne très mal, et les malfrats survivants se demandent qui les a trahis. La narration de Tarantino suit déjà un principe qu'il appliquera dans chacun de ses films : travailler sur des points de vue différents, autour d'une même histoire. Autrement dit, le spectateur revoit la même histoire plusieurs fois, à travers les yeux de personnages différents, ce qui change tout. Par le jeu de la narration, on revit aussi la préparation de ce coup vue par les braqueurs, et par le policier qui s'est infiltré dans leurs rangs.

À sa sortie, en 1992, Reservoir Dogs a choqué par sa violence, ses litres d'hémoglobine et la fameuse scène de l'oreille coupée. Un style nouveau à l'époque, dans le monde du cinéma indépendant, qui a largement fait école depuis. La bande originale porte également la marque de Tarantino, collectionnant des tubes plus ou moins obscurs, que le film remet au goût du jour.

"Reservoir Dogs", le conseil d'Ersin Leibowitch
--'--
--'--

Un musicien de l\'orchestre philharmonique dans le tutoriel sur Carmen, de Bizet
Un musicien de l'orchestre philharmonique dans le tutoriel sur Carmen, de Bizet (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / FRANCE MUSIQUE)