Journée mondiale de lutte contre le sida : le Sidaction appelle à "rattraper les dépistages qui n'ont pu être réalisés" à cause du Covid-19

Le Sidaction souhaite aussi "rattraper les initiations à la PrEP" qui n'ont pas pu être réalisées à cause du coronavirus.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un stand de prévention et de dépistage du virus du sida, à Paris. Photo d'illustration. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, mardi 1er décembre, Sandrine Fournier, directrice du pôle "Financement recherche et association" du Sidaction, appelle sur franceinfo à "rattraper les dépistages qui n'ont pu être réalisés" à cause de la crise du Covid-19. Elle souhaite aussi "rattraper les initiations à la PrEP qui n'ont pas pu être réalisées ces derniers mois", ce nouveau traitement qui permet aux personnes séronégatives de limiter les risques de contracter le VIH, même lors d'un contact à risque.

"Les personnes les plus exposées, travailleuses du sexe, les personnes incarcérées, les personnes migrantes, se sont retrouvées sans ressources du jour au lendemain, sans aucune aide", constate Sandrine Fournier. Elle affirme que les associations en lien avec le Sidaction se sont "démenées" pour subvenir aux besoins les plus élémentaires de ces publics. Aujourd'hui, le vaccin reste "absolument un objectif de recherche" contre le VIH, affirme-t-elle. Sandrine Fournier précise que "la difficulté avec le VIH, c'est que contrairement au Sars-Cov2, il a une capacité de mutation incroyable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.