JO 2021 : Au Japon, une pétition demandant l'annulation des Jeux de Tokyo prend de l'ampleur alors que l'état d'urgence a été prolongé

Une pétition lancée mercredi par un avocat japonais a déjà recueilli plus de 200 000 signatures

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Certains Japonais demandent l'annulation des Jeux olympiques. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Les Japonais vont-ils faire capoter leurs JO ? Si elle a toutefois peu de chances de renverser la situation, une pétition en ligne a été lancée mercredi par l'avocat Kenji Utsunomiya pour annuler les Jeux olympiques et paralympiques, à 80 jours de la cérémonie d'ouverture, le 23 juillet prochain. Cette campagne de mobilisation nommée "Annulez les Jeux olympiques de Tokyo pour protéger nos vies" comptabilisait déjà plus de 200 000 signataires, vendredi 7 mai.

"Nous appelons fermement à la prévention de la propagation du coronavirus et à la protection des vies et des moyens de subsistance, en utilisant les ressources disponibles pour arrêter les Jeux olympiques" a lancé l'avocat japonais sur son site officiel. Kenji Utsunomiya a aussi dénoncé les priorités du gouvernement japonais, qui veut maintenir à tout prix cet événement mondial. "La politique du gouvernement est aujourd’hui focalisée sur la tenue des Jeux olympiques, au détriment des mesures visant à enrayer la pandémie de coronavirus. Dans les hôpitaux, le personnel est à bout de souffle et les lits manquent. Certains malades meurent chez eux", a-t-il alerté. Pour l'instant, les organisateurs des JO n'ont toujours pas réagi à cette pétition, qui monte dans l'archipel asiatique. 

L'état d'urgence prolongé, notamment à Tokyo

Face à une recrudescence des infections au Covid-19 dans le pays, l'état d'urgence au Japon, réinstauré depuis fin avril dans quatre départements dont celui de Tokyo, va être prolongé de trois semaines, jusqu'au 31 mai, a annoncé vendredi le Premier ministre, Yoshihide Suga.

Pour l'instant, la tenue des Jeux olympiques du 23 juillet au 8 août prochain n'est toutefois pas remise en cause. Mais la venue de plus de 10 000 athlètes et de délégations de quelque 200 pays continue d'inquiéter de nombreux Japonais, qui craignent que l'événement n'aggrave encore la situation sanitaire dans le pays.

Une nette majorité de Japonais sont ainsi opposés à la tenue des JO cet été, souhaitant soit un nouveau report soit une annulation complète, selon tous les sondages depuis plusieurs mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.