Jardin, France info

Jardin. Confinement : comptez les oiseaux, si vous êtes seul ou en famille

Mésanges, pies, pinsons, verdiers, merles... Participez au comptage lancé par la ligue de protection des oiseaux, la LPO. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis).
Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis). (AFP)

Pendant toute la période de confinement, la LPO, la ligue de protection des oiseaux, appelle à un comptage des oiseaux à la campagne ou en ville avec vue sur un coin de verdure.

C’est une activité à laquelle vous pouvez évidemment associer les enfants. Et si vous êtes en télétravail, ou si vous regardez la télé à haute dose, accordez-vous donc une pause. Prenez 10 minutes et vous allez apporter à la LPO une aide très précieuse pour compléter ses données en période de reproduction des oiseaux de jardin. 

Reconnaître les oiseaux grâce à des fiches

Si vous ne connaissez pas ou pas bien les oiseaux, ce n’est grave. Commencez par vous rendre sur le site oiseauxdesjardins.fr pour consulter la fiche d’aide de reconnaissance des oiseaux. Ou suivez ce lien.

Vous y trouverez des dessins bien pratiques pour identifier, quasi à coup sûr, une mésange bleue ou charbonnière, un rouge-gorge, un chardonneret élégant, un roitelet huppé, un pouillot véloce ou une perruche verte à collier. Vous pouvez même imprimer cette fiche pour vous faciliter l’observation.

Le rouge-gorge, l\'ami des jardins.
Le rouge-gorge, l'ami des jardins. (PHOTOSHOT / MAXPPP)

À vos feuilles et crayons

Voici comment faire : pendant 10 minutes, comptez uniquement les oiseaux posés, pas ceux en vol. Si vous comptez entre 15h et 15 h10 par exemple, vous notez tout sur la même feuille.

Voici mon comptage d'hier : 3 mésanges bleues venues picorer les restes d’une mangeoire, 2 pies perchées sur des antennes de télé, 1 merle à l’affût de je ne sais quoi dans le cerisier en fleurs. Je n’ai pas compté les deux perruches à collier qui criaient, là-haut dans le ciel. Et comme je n’ai pas vu le rouge-gorge du jardin baptisé "Jojo l’intrépide",  je recommencerai demain !

Pour reporter vos informations, il faut ensuite vous inscrire sur le site dédié oiseauxdesjardins.fr, et suivre le guide, tout est très bien expliqué. 

Un tiers des oiseaux a disparu en France en 15 ans à peine. Ils n\'ont pas le temps de s\'adapter aux changements que l\'homme leur inflige.
Un tiers des oiseaux a disparu en France en 15 ans à peine. Ils n'ont pas le temps de s'adapter aux changements que l'homme leur inflige. (LIGUE DE PROTECTION DES OISEAUX)

Protégez les nids et les petits

Une dernière recommandation importante au sujet des oiseaux de nos jardins. Évitez de tailler les haies ou d’élaguer les arbres en ce moment, mais également d’avril à juillet. Au printemps, de nombreux oiseaux s’y installent pour nicher comme le verdier d’Europe, le merle, le pinson des arbres ou le Bruant zizi. D’autres calent leur nid sur les fourches des branches.

Tailler c’est risquer de faire tomber les nids. C’est aussi exposer les œufs ou les petits au soleil, à la chaleur. Enfin, les chats du quartier n’attendent que cette occasion pour se mettre un oiseau sous la dent. Pensez-y avant de saisir l’élagueur ou la tronçonneuse.

Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis).
Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis). (AFP)