Île-de-France : des maires interdisent la reprise des chantiers

Alors que le gouvernement encourage la reprise de l’activité dans le secteur du BTP, certains maires s’opposent au retour des ouvriers sur les chantiers, et l’interdisent même.

La patrouille municipale de Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, s'est vue assigner une mission inédite : repérer les chantiers qui ont repris dans la commune. La municipalité a interdit par arrêté la reprise des travaux jusqu’au 11 mai, date de fin du confinement. Mardi 21 avril, sur leur route, des policiers voient deux ouvriers décharger du matériel. 

"Construire les conditions sanitaires de cohérence"

"Le maire de la commune a pris un arrêté municipal interdisant la reprise de tous travaux sur la commune", explique l’agent municipal. Pas d’amende pour cette fois, mais lorsqu’ils verbalisent, c’est 135 € de contravention pour l’entreprise. Quatre autres communes d’Île-de-France ont pris le même arrêté. Pour le maire de Fontenay-sous-Bois, Jean-Philippe Gautrais, ces contrôles sont avant tout là pour protéger les ouvriers : "Il faut prendre le temps de construire les conditions sanitaires de cohérence pour que tout le monde soit logé à la même enseigne."

Le JT
Les autres sujets du JT
Île-de-France : des maires interdisent la reprise des chantiers
Île-de-France : des maires interdisent la reprise des chantiers (FRANCE 2)