"Il n'y a pas de marge en termes d'organisation" : avant la rentrée des classes, des zones d’ombre sur les règles sanitaires à la cantine

Dans le protocole actuel contre le coronavirus, la cantine n'est mentionnée qu'une fois, pour indiquer que les tables sont désinfectées après chaque service.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une cantine, à Clairefontaine-en-Yvelines, le 7 mai 2020. (FRANCK FIFE / AFP)

La rentrée scolaire, c'est mardi prochain, et à une semaine de l'échéance subsistent encore des zones d'ombre sur les règles sanitaires prévues pour éviter les contaminations au coronavirus. Parmi les points les plus sensibles, les plus grosses inquiétudes des maires et des chefs d'établissement, il y a l'organisation de la cantine. Dans cet espace, on enlève évidemment son masque, alors idéalement, il faudrait limiter le brassage des élèves dans le réfectoire. "Espacer les cohortes", dit le ministre.

Pas beaucoup de marge

"Impossible", répond Bruno Bobkiewicz, proviseur et secrétaire national du SNPDEN, syndicat des chefs d'établissement. "Il n'y a pas beaucoup de marge sur le fonctionnement de la demi-pension, dans la mesure où on est déjà dans de nombreux établissements sur plusieurs services", indique-t-il. "On mange entre 11h30 et 14 heures, poursuit Bruno Bobkiewics. S'étaler davantage, ça ne va pas être possible, il n'y a pas d’autre marge en termes d'organisation, sauf à inciter les familles à ne pas forcément manger à la cantine. Je pense notamment aux collégiens qui habiteraient en proximité, à qui on pourrait dire dans un premier temps qu'il ne vaut mieux pas avec déjeuner à la maison."

Attention à ne pas brouiller le message aux familles

Il faut tout de même des règles claires pour rassurer les parents, selon Agnès Le Brun, référente éducation à l'Association des maires de France, alors que les mairies sont chargées des cantines dans les écoles. "Il est essentiel que les parents soient en confiance, souligne-t-elle. Si on leur dit que les enfants vont prendre leur repas comme si de rien n'était, alors même que dans d'autres circonstances de la vie on va leur imposer des règles concernant les masques, par exemple, évidemment cela va brouiller le message."

Dans le protocole actuel, la cantine n'est mentionnée qu'une fois, pour indiquer que les tables sont désinfectées après chaque service.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.