Identification des variants du coronavirus : la France a-t-elle du retard ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Identification des variants : La France a-t-elle du retard ?
France 2
Article rédigé par
A.Jolly, M.Justet, M.Felix, A.Lepinay, A.Jafon, J.Cohen, T.Paga - France 2
France Télévisions

Un autre variant du coronavirus a été détecté à Rennes. La France a-t-elle les moyens d'identifier la mutation du virus ?

Un variant du coronavirus a été découvert à Rennes (Ille-et-Vilaine). L'agence régionale de Santé a apporté son verdict, le variant ne correspondrait pas à la forme britannique qualifiée de "très contagieuse". "Contrairement à ce qui a été annoncé par le ministère de la Santé, hier soir, la souche détectée chez un soignant de l'Ehpad n'est pas le variant britannique, ni un variant d'Afrique du Sud, mais une souche déjà détectée en Bretagne en septembre dernier. Elle serait moins contagieuse que la version anglaise", rapporte le journaliste, Thomas Paga, en direct de Rennes (Ille-et-Vilaine), vendredi 8 janvier. "Longtemps la France n'a pas considéré comme une priorité d'analyser toutes les formes du coronavirus."

Dans quelle proportion circule le virus ?

Ces biologistes analysent toutes les formes du virus, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, à la recherche d'éventuelles variations. Le 22 décembre, en regardant les résultats de certains prélèvements, les biologistes voient que quelque chose détonne par rapport au virus classique. Pour en avoir la certitude, il faut aller au centre national de référence de l'Institut Pasteur et procéder au séquençage du génome du virus. Dans quelle proportion circule le virus ? Les scientifiques ne le savent pas pour le moment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.