Émeutes en Guadeloupe : une nuit marquée par de nouvelles violences

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
J.Vitaline, Guadeloupe la 1ère, L.Dulois - France 3
France Télévisions

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 novembre, des violences et pillages ont eu lieu en Guadeloupe. Les forces de l’ordre vont recevoir des renforts durant le week-end, afin d'essayer d’apaiser la situation.

Le réveil est difficile dans plusieurs villes de Guadeloupe après la nuit du vendredi 19 au samedi 20 novembre, très mouvementée. Malgré le couvre-feu instauré vendredi, des pillages ont eu lieu dans de nombreux commerces. Sur un rond-point situé à Petit-Bourg, plusieurs voitures ont été brûlées. Durant la nuit, des affrontements ont opposé des jeunes aux forces de l’ordre. "J’ai vu des feux, [...] des armes à feu", témoigne un habitant. 

29 personnes interpellées

Visés par des tirs de mortiers, les policiers ont procédé à plusieurs arrestations. Au moins 29 personnes ont été interpellées. Adjoint au maire de Pointe-à-Pitre et chargé de la sécurité, Henri Angélique évoque un "bilan de désolation, de tristesse". Les autorités vont être épaulées par des renforts. 200 policiers et gendarmes devraient faire leur arrivée afin d’aider à rétablir l’ordre. Un comité interministériel de crise a été convoqué à Paris samedi soir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.