Grève des enseignants : Jean-Michel Blanquer décrit comme "serein mais vigilant" par son entourage

Publié Mis à jour
Grève des enseignants : Jean-Michel Blanquer décrit comme "serein mais vigilant" par son entourage
France 3
Article rédigé par
G. Daret - France 3
France Télévisions

La grève de l'Éducation nationale, qui se tient jeudi 13 janvier, a été renommée par certains la grève "anti-Blanquer". Le journaliste Guillaume Daret, en duplex depuis le ministère de l'Éducation nationale, apporte son éclairage après avoir échangé avec l'entourage du ministre. 

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, est sous pression alors que les enseignants se réunissent, jeudi 13 janvier, pour protester contre le protocole sanitaire dans les écoles. "Jean-Michel Blanquer est décrit par son entourage comme serein mais vigilant. Il a bien sûr scruté avec grand intérêt ce matin les chiffres de la mobilisation. 'Il a le dos large et le cuir solide', me confiait l'une de ses conseillères", rapporte le journaliste Guillaume Daret, en duplex depuis le ministère de l'Éducation nationale. 

Les syndicats reçus au ministère 

Une manière d'expliquer "qu'il a aussi parfois un peu le sentiment d'assumer un peu tout seul tout ce qui est reproché au gouvernement", éclaire le journaliste, qui précise que Jean-Michel Blanquer "s'est d'ailleurs accroché [mercredi] avec le ministre de la Santé, juste avant le conseil des ministres". Pour autant, le ministre de l'Éducation nationale "n'est pas insensible" aux revendications des enseignants. Les syndicats seront reçus au ministère par des membres du cabinet de Jean-Michel Blanquer, qui souhaite "que la grève ne se prolonge pas", et que "les élèves puissent rapidement retrouver le chemin des classes", conclut le journaliste.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.