Gestion du Covid-19 : Agnès Buzyn assure qu'elle avait prévenu l'exécutif

Publié Mis à jour
Gestion du Covid-19 : Agnès Buzyn assure qu'elle avait prévenu l'exécutif
franceinfo
Article rédigé par
C. Dufour - franceinfo
France Télévisions

Dans un entretien au journal Le Monde, l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, assure avoir alerté l'exécutif dès le 11 janvier 2020 du risque que constituait le Covid-19, sans être entendue.

Après deux ans de silence, Agnès Buzyn tombe le masque et règle ses comptes. Dans un entretien pour le quotidien Le Monde, mardi 25 octobre, l'ancienne ministre de la Santé se défend et assure avoir pris la menace de l'épidémie de Covid-19 au sérieux dès le début. Ses alertes auraient été ignorées. "On m'a fait passer pour une idiote qui n'a rien vu, alors que c'est l'inverse. J'ai été de très loin en Europe la ministre la plus alerte [...]. Mais tout le monde s'en foutait. Les gens m'expliquaient que ce virus n'était qu'une 'grippette' et que je perdais mes nerfs", tonne-t-elle.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe sourds aux alertes ?

Sa version des faits est étayée dans un journal de 600 pages, explosif. Le récit commence à la veille de Noël 2019, avec de mystérieux cas de pneumopathie en Chine, dont elle choisit d'alerter Emmanuel Macron et le Premier ministre d'alors, Edouard Philippe, dès le 11 janvier. "L'information ne figure pas encore dans les médias, mais ça peut monter", se souvient-elle. Au cours du même mois, les images des habitants de Wuhan (Chine) en quarantaine font le tour du monde. Ses craintes se confirment, mais la ministre se montre pourtant rassurante en public. En privé, elle se serait en revanche montrée alarmante, notamment auprès du président de la République.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.