France, Italie, Espagne : les trois perdants économiques de la crise du coronavirus

L’économie française est l’une des plus affectées en Europe par l’'épidémie de coronavirus, selon l’OFCE.

France 2

Selon une note de l’OFCE, l’Espagne, l’Italie et la France sont les trois perdants de la crise du coronavirus. "La perte d’activité au mois d’avril, un mois où l’épidémie a touché tous les pays, en Espagne, c’est -36% sur la production de richesse, en Italie, -32% et en France, -30%. Les pays du sud de l’Europe sont plus affectés que ceux du nord", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

Le secteur du tourisme durement touché

"Au Royaume-Uni, la perte n’est que de 25%, en Allemagne 24%. Deux raisons à cela. La première, c’est la sévérité du confinement, qui a été plus strict au sud de l’Europe. La deuxième des raisons : ce sont des pays où la part du tourisme, avec l’hébergement, la restauration, est plus importante dans l’économie nationale. Et c’est un secteur qui a été particulièrement touché par la crise", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances, le 17 février 2020 à Paris.
Le ministère de l'Economie et des Finances, le 17 février 2020 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)