Football : "Une jauge à 5 000 dans un stade à 60 000 places, c'est ridicule" pour Didier Quillot qui souhaite des dérogations

Le directeur général de la Ligue de football professionnel revient également sur la Ligue des champions. Il retient surtout que deux équipes françaises se sont hissées dans le dernier carré.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Didier Quillot, le directeur général de la LFP (Ligue de football professionnel), invité de la matinale de franceinfo le 3 janvier 2019 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Au lendemain de la défaite du Paris SG en finale de la Ligue des champions et alors que le championnat de France a repris ce week-end, Didier Quillot, directeur général de la LFP (Ligue de football professionnel), a réaffirmé sur franceinfo lundi 24 août son souhait d'accueillir "plus de 5 000 personnes dans les stades : une jauge de 5 000 dans un stade de 60 000, c'est ridicule."

Vous remerciez ces joueurs du Paris Saint-Germain malgré la défaite ?

On est tous déçus et tristes ce matin, mais je voudrais dire merci au Paris Saint-Germain, qui a fait un parcours exceptionnel en Champion's League cette année. Merci aussi à l'Olympique lyonnais. Les deux clubs français qui auront atteint les demi-finales, c'était la première fois que ça arrivait dans l'histoire de la Champion's League. Je pense que l'heure de la victoire viendra pour le Paris Saint-Germain rapidement, j'en suis certain. Regardez en 1991, l'Olympique de Marseille est allé en finale, avait perdu et ensuite en 1993, Marseille a été champion d'Europe donc je suis certain que le Paris Saint-Germain gagnera un jour la Champion's League.

C'était l'année du foot français. Est-ce que c'était parce que le championnat français s'est arrêté très tôt et n'a pas repris contrairement aux autres grands championnats européens ?

Je ne suis ni médecin ni coach, ce qu'on peut dire de façon objective c'est que l'interruption de la saison n'a pas été un obstacle puisqu'on a deux équipes françaises qui ont été en demi-finales et qui ont fait preuve de fraîcheur physique et mentale. L'histoire retiendra d'abord le parcours exceptionnel des clubs français en 2020 en Champion's league.

On a assisté hier soir à des tensions entre des supporters réunis dans le quartier des Champs-Elysées et les forces de l'ordre, ça reste très compliqué d'organiser ce type d'événement ?


Il ne faut pas oublier qu'il y a un contexte sanitaire qui n'est pas bon. Concernant le football professionnel, nous avons établi un protocole sanitaire d'accueil du public dans les stades avec une jauge de 5 000 personnes et des possibilités pour les préfets d'obtenir des dérogations. Nous souhaitons accueillir plus de 5 000 personnes dans les stades. Nous sommes capables de le faire. Je souhaite, comme l'ensemble de nos clubs, que nous puissions avoir des dérogations. Je pense que c'est une décision au cas par cas. Il n'y a pas de limite à la hausse, je pense qu'une jauge de 5 000 dans un stade de 60 000, c'est ridicule. Mais il faut faire preuve de responsabilité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.