Etats-Unis : le coronavirus infecte les porte-avions présents dans le Pacifique

Aux Etats-Unis, où l’épidémie de coronavirus a fait 4 500 morts au 1er avril, le gouvernement a refusé d’évacuer les 4 000 soldats d’un porte-avion où des centaines de marins sont contaminés.

franceinfo

Le porte-avion USS Theodore-Roosevelt est en poudrière. Au mouillage sur l’île de Guam (États-Unis), dans le Pacifique, il est occupé par 4 000 marins, dont 200 ont déjà été déclaré positifs au Covid-19. Le commandant du navire, qui a fait demi-tour pour revenir à cette base, a annoncé que la contagion se développait très rapidement. "Nous ne sommes pas en guerre. Il n’y a aucune raison que des marins meurent", a écrit à son état-major le commandant Brett Crozier.

Le deuxième porte-avion touché

Les familles de marins sont inquiètes, d’autant que la promiscuité est forte sur un navire. Le Pentagone n’a pas accepté la demande d’accoster et les marins sont coincés à bord du porte-avion. "On leur a envoyé des vivres, du matériel médical", tente de tempérer Mark Esper, le secrétaire à la défense des États-Unis. L'USS Theodore-Roosevelt est le deuxième porte-avions américain à être touché par le coronavirus dans le Pacifique, avec l’USS Ronald-Reagan. Si ces deux bâtiments sont démobilisés, les Etats-Unis se retrouveraient alors sans aucune force de frappe en cas de crise dans cette zone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un porte-avion américain
Un porte-avion américain (FRANCEINFO)