Cet article date de plus de deux ans.

États-Unis : face à un ralentissement de la vaccination, Joe Biden s'en prend aux réseaux sociaux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
États-Unis : face à un ralentissement de la vaccination, Joe Biden s'en prend aux réseaux sociaux
États-Unis : face à un ralentissement de la vaccination, Joe Biden s'en prend aux réseaux sociaux États-Unis : face à un ralentissement de la vaccination, Joe Biden s'en prend aux réseaux sociaux (France 2)
Article rédigé par France 2, Loïc de La Mornais
France Télévisions
France 2

La campagne de vaccination piétine aux États-Unis. Le président Joe Biden s'est attaqué vendredi 16 juillet aux réseaux sociaux comme Facebook, qu'il accuse de laisser propager des fausses informations. 

Le président des États-Unis, Joe Biden, souhaiterait voir s'accentuer sa campagne de vaccination. Alors que les contaminations bondissent dans le pays, il s'en est pris, vendredi 16 juillet, aux réseaux sociaux qui laissent, selon lui, les complotistes se développer. "Ils tuent des gens. La seule pandémie que nous avons aujourd'hui touche des personnes qui ne sont pas vaccinées", a déclaré Joe Biden. 

En guerre contre les complotistes 

"Joe Biden est clairement énervé", rapporte le journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis Washington. Facebook a démenti ces accusations, ajoutant avoir pu joindre deux milliards de personnes dans le monde avec des messages prônant la vaccination. "Ce n'est pas du tout l'avis de la Maison-Blanche, qui considère par exemple qu'il y a aux Etats-Unis une douzaine de personnes (…) qui propagent près de 65% du contenu complotiste de la désinformation antivax, et que Facebook aurait dû prendre plus de mesures contre eux", rapporte le journaliste. Aux États-Unis, la vaccination plafonne avec seulement 68% des adultes vaccinés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.