#EtAprès ? Des casques pour surveiller la température de la population

La Commission européenne redoute un crash du secteur touristique et prône une réouverture des frontières intérieures. Les États de l’UE restent prudents. En Italie, des agents commencent à être équipés de casques intelligents dans les aéroports.

franceinfo

Depuis lundi 11 mai, des agents de l’aéroport de Rome, en Italie, disposent d’un casque à vision infrarouge. Ainsi, ils peuvent vérifier la température corporelle de plusieurs personnes à la fois : voyageurs ou accompagnateurs, présents dans l'aérogare dans un rayon de sept mètres autour du casque. Une pièce spéciale a été aménagée pour recevoir toutes les personnes dont la température dépasse les 38°C. Elles seront testées et placées en quarantaine si nécessaire.

Caméras thermiques et désinfection

Par ailleurs, d’autres caméras thermiques ont été installées à toutes les arrivées de voyageurs. C’est un dispositif de surveillance qui peut choquer. Les données liées à la santé étaient jusqu’alors assez confidentielles en Italie. Mais le contexte fait que ce système a été validé par les autorités. L’aéroport de Rome fonctionne depuis deux mois au ralenti. 15% des vols sont assurés, mais les autorités se préparent à une remontée du trafic. Il est régulièrement désinfecté, car il sera bientôt la principale porte d’entrée des étrangers en Italie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un casque à vision infrarouge
Un casque à vision infrarouge (FRANCEINFO)