Entreprises : "Le chômage partiel ne peut pas être prolongé de façon indéfinie, cette perfusion ne peut pas durer" dit Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain

Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, plaide pour que les mesures de soutien du gouvernement s'orientent vers des mesures d'aides aux investissements.

Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, le 7 décembre 2028, à Paris.
Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, le 7 décembre 2028, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

"Le chômage partiel ne peut pas être prolongé de façon indéfinie, cette perfusion ne peut pas durer", a dit sur franceinfo lundi 18 mai, le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar. "Par contre ce qui est très important, c'est que les mesures de soutien du gouvernement s'orientent vers des mesures d'aides aux investissements", plaide-t-il.

>> Suivez les dernières informations sur le déconfinement et la pandémie de coronavirus dans notre direct

Qu'il y est un véritable plan de relance, concilié avec la transition énergétique. Que la relance soit verte, avec un grand plan de rénovation énergétique dans le bâtiment. Je pense que c'est une priorité importante dans notre pays", a-t-il ajouté.

170 000 emplois du groupe "préservés"

Pierre-André de Chalendar assure que les 170 000 emplois du groupe sur toute la planète seront "préservés", "grâce aux mécanismes qui ont existé dans plusieurs pays". Le PDG ajoute que "notre priorité c'est de préserver nos compétences, donc nous allons préserver nos emplois". Les salariés, ont "massivement été en télétravail. On a rouvert nos locaux il y a une semaine, mais ils vont rentrer de façon très progressive". Pour l'instant, 20% des salariés sont sur site.

On continue d'encourager le télétravail pour ceux qui sont dans les bureaux. En revanche, pour les usines et les points de ventes, ils fonctionnent avec des mesures de sécurité qui ont été notre première priorité.Pierre-André de Chalendarà franceinfo

Pierre-André de Chalendar ajoute être "très impressionné par le fonctionnement de Saint-Gobain pendant cette période", certaines "bonnes choses" découvertes grâce au télétravail seront même conservés. Par ailleurs, les 80 usines de Saint-Gobain en France, n'ont "pratiquement pas été arrêtées, elles ont tourné presque tout le temps". "Aujourd'hui, elles ne sont pas à 100%, mais elles fonctionnent de façon assez large. Tous nos points de vente et de distribution sont ouverts et sont montés en régime progressivement en fonction de la demande". Concernant les chantiers, "sur la rénovation, les chantiers ont continué pratiquement sur tout le mois d'avril : "Ce sont les gros chantiers qui ont plutôt été arrêtés, indique-t-il. La bonne nouvelle, c'est que ça redémarre depuis quinze jours, ça reprend progressivement, mais une très grande partie des chantiers ont redémarré".

L'entreprise spécialisée dans les matériaux du bâtiment regarde déjà vers l'avenir. "Sur le plan sanitaire, on a déjà tout une offre d'écrans en verre disponibles pour tout type d'usage, explique Pierre-André de Chalendar. Le verre est un matériau d'avenir, qui apporte la lumière et qui en même temps isole. C'est donc un matériau qui a beaucoup d'avenir, avec des fonctionnalités qui s'améliorent de façon permanente. Nous allons par exemple, faire des vitrages qui change d'intensité en fonction d'un courant électrique. On a donc effectivement, beaucoup d'innovations dans le verre".